Gaël Giraud

Chef économiste de l’AFD

7 articles publiés

Agence Française de Développement
5, Rue Roland Barthes
75598 Paris Cedex 12

33 1 53 44 31 31

Biographie

Gaël Giraud est un économiste français spécialisé dans la théorie de l'équilibre général, la théorie des jeux, la finance et les questions énergétiques. Il est chef économiste de l’Agence Française de Développement. Il est également membre du Comité scientifique du « Laboratoire d'Excellence » consacré à la réglementation financière (LabEx ReFi) et du Comité de Pilotage pour la Transition Energétique au sein du gouvernement français, ainsi que de l'équipe de recherche « Riskergy » (M. Lepetit ) sur le Risque Energétique et la dette souveraine. Il préside la chaire « Energie et prospérité» lancée par l'Ecole polytechnique, l’Université Paris-Sorbonne et l'Institut Louis Bachelier. Il est également membre de l’ONG européenne Finance Watch et de la Fondation Nicolas Hulot.
Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure de Paris, de l'ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l'Administration Economique) et du CORE (Center of Operational Research, Louvain-la-Neuve, Belgique), il a obtenu son doctorat au Laboratoire d'Econométrie de l'Ecole Polytechnique en 1998. En 2009, il a été nommé Meilleur jeune économiste français par Le Monde / Le Cercle des économistes.

Articles ID4D

Tribune

Corridors de valeurs du carbone : la solution pour concilier climat et développement ?

Valoriser les réductions d’émissions de carbone est une nécessité, au Nord comme au Sud. Pour relever ce défi, la Commission d’experts présidée par Lord Nicholas Stern et Joseph Stiglitz préconise la mise en place de corridors de valeurs du carbone.

Lire
Interview

Les communs, un concept-clé pour l’avenir du développement

Gaël Giraud, économiste en chef de l’Agence française de développement (AFD), en est convaincu : le concept de communs est désormais incontournable pour faire face aux enjeux du dérèglement climatique et penser l’avenir du développement.

Lire
Tribune

Entre croissance du PIB et respect des engagements climat, il faut choisir !

Gaël Giraud se base sur l’équation de Kaya et démontre que si la communauté internationale veut respecter les engagements climatiques avant 2050, l’impératif de croissance du PIB doit être remis en question.

Lire

Auteurs de la même institution

Je m'inscris à la newsletter ID4D

Une fois par semaine, je suis informé(e) des nouvelles parutions sur le blog!

Agenda