Ré-inscrivons la pollution dans l’agenda de l’environnement !

Pour la communauté internationale du développement, la santé figure en tête de la liste des préoccupations. Les maladies telles que Ebola, la grippe porcine, la grippe aviaire ou le « trio infernal » du paludisme, de la tuberculose et du VIH sont effectivement présentes dans tous les esprits. Il existe pourtant un autre fléau auquel on prête moins attention. Il tue lentement, silencieusement, mais à très grande échelle. Il s’agit de la pollution environnementale par les produits toxiques. Il est urgent que nous nous attaquions de front à cet enjeu, de façon concertée, si nous souhaitons sauver des vies, réduire les coûts de santé publique et lever cette entrave à la croissance économique.

Tribune 5 MIN