Permettre à la jeunesse africaine de devenir « l’entrepreneur de son propre destin »

Dakar, Yaoundé, Abidjan, Addis-Abéba, … la  jeunesse ne parle pas la même langue, n’a pas la même culture mais partage la même envie: entreprendre. Cette volonté de créer et de s’émanciper est largement ignorée tant par les décideurs locaux que par les partenaires extérieurs. Avant d’être une politique quantitative, accompagner la jeunesse à devenir « l’entrepreneur de son propre destin » nécessite une démarche emphatique permettant d’en comprendre les aspirations, les contraintes et les contradictions. En l’état il s’agit moins de moyens que de nouveaux liens où la jeunesse devient enfin le cœur des préoccupations.  Cette Afrique de demain n’a pas besoin de plus mais de mieux.

Tribune 5 MIN