La micro-épargne, facteur de réduction des inégalités femmes-hommes ?

Dans le monde, les femmes effectuent 66% du travail, produisent 50% de la nourriture et pourtant ne perçoivent que 10% des revenus [1]. Cette vulnérabilité économique chronique est causée en grande partie par la distribution inéquitable du pouvoir, des ressources et des responsabilités en faveur des hommes. Leur renforcement économique contribue à leur autonomisation sociale, mais n’est pas suffisant pour que les droits des femmes soient pleinement respectés. Une mobilisation globale de la société est nécessaire. Il s’agit notamment de convaincre les hommes que le gain de pouvoir pour l’un n’implique pas une perte pour l’autre.

Tribune 5 MIN