Partager cet événement

Appuyer le retour de l’état au sahel ?

Les défis de l’intervention internationale à la lumière des enseignements du statebuilding

L’AFD vous propose une journée d’étude sur la thématique de l’appui au retour de l’État. Faire revenir l’État après un conflit est un enjeu majeur dans les stratégies d’intervention en zones de conflit ou de fragilité : Mali, Niger, Burkina Faso au Sahel, Afghanistan, Irak, RCA, tous connaissent les difficultés du statebuilding. Plusieurs sessions à suivre en ligne vous sont proposées les 1er et 2 février 2021.

 

© James Keogh/AFD

Organisateurs

Au Sahel, les difficultés de l’intervention internationale sont souvent interprétées comme la conséquence d’un défaut de retour d’État, après les opérations militaires. Cette journée d’étude visera à questionner cette assertion, à la lumière des enseignements tirés du statebuilding et des interventions des années 90 et 2000 dans d’autres régions du monde, des trajectoires spécifiques des pays du Sahel, des dynamiques locales et des enjeux de l’intervention internationale de stabilisation et de développement.

L’AFD propose ici de rassembler chercheurs et praticiens pour déconstruire les prénotions, proposer une réflexion croisée et aller vers des conclusions opérationnelles susceptibles d’influencer les pratiques internationales.

Compte-tenu de la situation sanitaire, cette journée d’étude se tiendra à distance, via la plateforme Livestorm. Elle sera découpée en quatre sessions sur les après-midis du 1er et 2 février 2021. Nous vous remercions de bien vouloir vous inscrire en ligne à chaque session en cliquant sur les liens correspondants ci-dessous.

 

  • Session 1 : Introduction du séminaire suivie du panel 1 : La reconstruction de l’État à la lumière du statebuilding et des expériences internationales, la théorie et la pratique – Lundi 1er février 2021, de 13h30 à 15h30

Inscription ici

  • Session 2 : Reconstruire et redéployer l’État, les spécificités sahéliennes – Lundi 1er février 2021, de 16h30 à 18h

Inscription ici 

  • Session 3 : Acteurs légitimes et contrat social : comment favoriser la consolidation de la légitimité de l’État dans les situations de fragilité – Mardi 2 février 2021, de 13h30 à 15h

Inscription ici

  • Session 4 : Quels appuis en matière de gouvernance dans les pays en crise ?  Suivi des conclusions du séminaire – Mardi 2 février 2021, de 16h à 18h

Inscription ici 

Les discussions se tiendront en français.

 

 

INTERVENANTS

 

  • Thomas MELONIO, Directeur IRS, AFD
  • Manuel LAFONT-RAPNOUIL, Directeur du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS), MEAE
  • Bertrand BADIE, Professeur émérite de sciences politiques et relations internationales, CERI, Sciences Po Paris
  • Daniela COMANEANU, partenariat Sciences Po Paris et AFD, sur une perspective historique des interventions de paix et de stabilisation des années 90 et 2000
  • Vicky MASSON, partenariat Sciences Po Paris et AFD, sur une perspective historique des interventions de paix et de stabilisation des années 90 et 2000
  • Serge MICHAILOF, Senior Fellow pour la FERDI, ancien directeur de la Banque mondiale et ancien directeur des opérations de l’AFD
  • Annadif MAHAMET SALEH, Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et chef de la MINUSMA au Mali, ancien chef de l’AMISOM en Somalie
  • Annadif MAHAMET SALEH, Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et chef de la MINUSMA au Mali, ancien chef de l’AMISOM en Somalie
  • Hélène N’GARNIM-GANGA, Responsable du département Transition politique et citoyenne, AFD
  • Charles GRÉMONT, Historien IRD Marseille, les trajectoires de la construction de l’État au Sahel et les rapports Etat-territoire-communautés dans le temps long
  • Jean-Pierre OLIVIER DE SARDAN, Socio-anthropologue LASDEL
  • Georg KLUTE, Anthropologue, Université de Bayreuth, la circulation comme élément déterminant dans les modes de vie, de pouvoir, d’administration, de développement économique
  • Ibrahim AG YOUSSOUF, Sociolinguiste et acteur de la coopération, retour critique sur les actions de coopération passées en matière de gouvernance à travers l’expérience du PSPSDN à Kidal
  • Dominique DARBON, Professeur de sciences politiques, Sciences Po Bordeaux, directeur du laboratoire Les Afriques dans le monde (LAM)
  • Virginie BAUDAIS, SIPRI, sur les attentes et les perceptions des populations du Sahel par rapport à l’État
  • Aoife MCCULLOUGH, ODI
  • Antoine LACROIX, ODI
  • Moussa SOW, Sociolinguiste, directeur de recherches à l’Institut des sciences humaines (ISH) de Bamako et chef du département Linguistique et littérature orale de l’ISH, CASOA
  • Ibrahim IYAHAYA, Analyste, International Crisis Group, sur les acteurs religieux et les mouvements armés, promoteurs de mode de gouvernance alternative, pourvoyeur de services aux populations complémentaires ou concurrentiels aux États
  • Fréderic BONTEMS, Envoyé spécial Sahel du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Oumarou SALEY, Haut-commissaire à la modernisation de l’État au Niger
  • Gilles HOLDER, Anthropologue, CNRS, IMAf, LMI-MACOTER
  • Franck BOUSQUET, Directeur principal du groupe Fragilité, conflits et violence (FCV) à la Banque mondiale
  • Jean-Hervé JEZEQUEL, Directeur Sahel, International Crisis

 

 Soutenu par la Coalition Sahel

Date

lundi 01 février 2021

Partager cet événement

Sur le même thème

Je m'inscris à la newsletter ID4D

Une fois par mois, je suis informé(e) des nouvelles parutions sur ID4D.

Agenda