1,5 millions de personnes vivent dans le Nord-ouest de la Guinée-Bissau et le Sud-ouest du Sénégal, dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou, Cacheu et Oïo. Marquée par l’omniprésence de l’eau, cette zone littorale est aussi un bassin fluvial singulier qui est le lieu d’une intense circulation de biens et de personnes.

Dans un contexte régional où les incertitudes politiques subsistent en Guinée-Bissau, au Sénégal et en Gambie, la situation socio-économique de la zone reste fragile. Pourtant, la population de ces régions fait preuve d’un dynamisme important qui contredit un discours dominant insistant sur son « déclin ».

Organisateurs

 

Le Grdr, à travers un programme cofinancé par l’AFD, est impliqué depuis plusieurs années dans cette région, sur le terrain mais également en lien avec les associations issues de la diaspora en France. Le Grdr a notamment coordonné la publication d’un Atlas sur la zone intitulé « Un littoral en mouvement ». Cette publication met en exergue l’histoire économique de ce territoire, des données sur sa population et les mobilités associées, les modes de vie et systèmes d’activités en place et enfin les relations entre occupation des sols, foncier et incidences sur les ressources naturelles.

Cette rencontre a pour ambition de croiser les regards de politologues, chercheurs, acteurs des territoires et économistes sur ce bassin de vie. Ces échanges permettront d’aborder le contexte géopolitique, mais aussi les questions de gouvernance locale et la gestion des ressources naturelles de ce bassin particulièrement riche. Ils pourront nourrir la poursuite du travail de terrain du Grdr et de ses partenaires et permettre à l’ensemble des participants de mieux connaître cette zone.

 

 

Date

jeudi 23 novembre 2017

Heure

14h00

Lieu

AFD (Msitral)
3 Place Louis Armand, 75012 Paris

Une rencontre animé par Charlie Dupiot, journaliste à RFI

Avec :

  • Robert Sagna, membre du gouvernement sénégalais (1978-2000) et maire de Ziguinchor (1984-2009)
  • Paulo Gomes, économiste, ancien directeur exécutif de la Banque Mondiale pour l’Afrique subsaharienne
  • Léopold Coly, député et maire de la commune de Niamone (Sénégal)
  • Vincent Foucher, chargé de recherche au CNRS, analyste des questions de sécurité, de démocratisation et de processus électoraux en Guinée-Bissau, Sénégal et Gambie, directeur de la revue Afrique Contemporaine.
  • Eric-Charles Gomis, élu de la commune de Trappes (1995-2014), consultant en politiques publiques
  • Tidiane Sané, enseignant chercheur, département de Géographie de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)
  • Aissa Regalla de Barros, coordinatrice du département de la conservation et du suivi de la biodiversité de l’Institut de la Biodiversité et des Aires marines Protégées (IBAP) (Guinée-Bissau)
  • Jean-Louis Sanka, coordinateur régional du Programme Régional d’Education Environnemental (PREE) à l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) (Guinée-Bissau)

et en grands témoins :

  • Laurent Bossard, directeur du Secrétariat du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE
  • Henri-Luc Thibault, directeur du pôle « Développement, enjeux globaux et partenariats » à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

 

Télécharger le programme

Sur le même thème

Lutte contre les inégalités : état d’urgence

Publication
Lire

Je m'inscris à la newsletter ID4D

Une fois par semaine, je suis informé(e) des nouvelles parutions sur le blog!

Agenda