Jean-Paul Moatti

President-directeur général de l'IRD

1 article publié

IRD
44, boulevard de Dunkerque
CS 90009
F-13572 Marseille Cedex 02

+33 (0)4 91 99 92 00

Biographie

Jean-Paul Moatti est Président-directeur général de l’IRD depuis le 11 mars 2015. Conformément aux dispositions statutaires qui régissent cet établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST), il exerce conjointement la présidence du conseil d’administration de l’Institut et la direction générale de l’établissement.

Agé de 63 ans, Jean-Paul Moatti était, jusqu’à cette nomination, Professeur d’économie à Aix-Marseille Université (AMU) et directeur de l’unité mixte de recherche IRD/Inserm/AMU "Sciences économiques et sociales de la santé et traitement de l’information médicale" (SESSTIM).

Au cours de sa carrière, le Professeur Moatti a exercé de nombreuses responsabilités scientifiques nationales. Il a notamment été directeur de l’Institut thématique multi-organismes de santé publique (ISP) de l’Alliance des sciences de la vie et de la santé (Aviesan) qui coordonne désormais l’ensemble de la recherche publique du domaine. Il a également été membre du comité national du CNRS et du conseil d’administration d’Aix-Marseille Université, vice-président du conseil scientifique de l’Inserm, ainsi que président du conseil scientifique de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) et du comité scientifique sectoriel "Recherches en santé publique, sciences de l’homme et de la société" de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites (ANRS). Il est actuellement membre du conseil scientifique de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) et de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP).

Après un début de carrière au Centre d’évaluation de la protection nucléaire auprès du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et d’Electricité de France (EDF) et une thèse de sciences économiques à l’Université Paris 1 dans le domaine des risques environnementaux, Jean-Paul Moatti s’est orienté vers l’économie de la santé, d’abord comme chercheur à l’Inserm puis comme Professeur à l’Université d’Aix-Marseille.

A partir des années 1990, Jean-Paul Moatti a concentré ses recherches sur les pays en développement, contribuant en particulier à la lutte contre les grandes pandémies de VIH/Sida et de paludisme, à l’accès aux médicaments essentiels, au renforcement des systèmes de santé et à la réduction des inégalités socio-sanitaires. Ses recherches, toujours menées en partenariat avec des scientifiques des pays concernés, l’ont conduit sur le terrain en Afrique du Sud, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Mali, en Palestine et dans les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Elles l’ont également amené à exercer des responsabilités internationales comme membre du Advisory Committee for Health Research (ACHR) auprès du directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), du Scientific Expert Panel auprès du directeur d’ONUSIDA, et du Global Health Advisory Committee des Open Society Foundations , ainsi que comme conseiller pour les affaires économiques et sociales du directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (GFATM).

Jean-Paul Moatti est l’auteur de plus de 350 articles dans les revues et ouvrages scientifiques relevant tant des sciences économiques et sociales que des disciplines biomédicales et de santé publique. Il est, par exemple, co-auteur de l’article paru en 2003 dans Nature Medicine démontrant pour la première fois la faisabilité non seulement virologique et clinique, mais aussi économique, de l’accès aux multithérapies du VIH/Sida dans les pays en développement. Jean-Paul Moatti est également l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment "Le principe de prévention. Le culte de la santé et ses dérives", publié en 2009 avec le sociologue Patrick Peretti-Watel aux Editions du Seuil.

Articles ID4D

Tribune

Chercheurs et Développeurs : concilions ensemble les agendas climat et développement !

D’après les statistiques de l’Organisation internationale pour les migrations, les personnes déplacées suite à des catastrophes climatiques sont quatre fois plus nombreuses que celles qui le sont suite aux conflits armés. Ceci illustre le lien étroit entre les problématiques climatiques et le Développement. C’est pourquoi, les communautés scientifiques et les acteurs du développement doivent plus travailler ensemble.

Lire

Auteurs de la même institution

Je m'inscris à la newsletter ID4D

Une fois par mois, je suis informé(e) des nouvelles parutions sur ID4D.

Agenda