Clémence Vergne

Economiste à l’AFD

2 articles publiés
Thèmes
Suivre l'auteur

Agence Française de Développement
5, Rue Roland Barthes
75598 Paris Cedex 12

33 1 53 44 31 31

Biographie

Clémence Vergne est titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’Université d’Auvergne (CERDI). Dans sa thèse, elle a adopté une démarche pluridisciplinaire associant l’économie et la science politique afin d’approfondir la compréhension des questions touchant à l’économie politique du développement. Ses travaux de recherche ont notamment porté sur les cycles politico-économiques, l’influence des médias sur la participation électorale et l’effet de l’aide au développement sur la probabilité de réélection des gouvernements dans les pays en développement.

Avant son arrivée à l’AFD, elle a travaillé pendant trois ans à la Banque mondiale. Après avoir effectué un stage au département de la recherche, elle a été économiste au sein des régions MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) et Afrique de la Banque mondiale. Elle a notamment participé à des projets et à des travaux d’analyse sur les finances publiques, l’économie politique des réformes et la gouvernance. Elle a rejoint la division Analyse Macroéconomique et Risque-Pays de l’Agence Française de Développement en juillet 2012 pour contribuer à l’analyse des vulnérabilités économiques et financières des pays d’intervention de l’AFD et développer un cadre analytique permettant d’évaluer le risque sociopolitique.

Articles ID4D

Tribune

Ghana : quel modèle de développement à moyen terme ?

Au cours de la dernière décennie, le Ghana a enregistré des taux de croissance moyens supérieurs à 7 % par an, ce qui lui a permis d’accéder au statut de pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Toutefois, la croissance a récemment marqué le pas pour s’établir à 4,2 % en 2014, ce qui soulève la question de la pérennité du modèle de développement du pays. Le Ghana se trouve désormais à un stade critique de son processus de développement.

Lire
Interview

Repenser l’aide au développement pour faire face aux conséquences d’Ebola

Au-delà de la crise sanitaire, les conséquences d’Ebola sont aussi économiques et sociales. Pour rendre les pays d’Afrique subsaharienne plus résilients face aux épidémies, leurs systèmes de santé doivent être renforcés durablement.

Lire

Auteurs de la même institution

Je m'inscris à la newsletter ID4D

Une fois par mois, je suis informé(e) des nouvelles parutions sur ID4D.

Agenda