Auteurs

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Président du Groupe AfricSearch & Initiateur du Africa SME Champions Forum

Didier ACOUETEY est le Président du Groupe AfricSearch qu’il a fondé en 1996, une structure spécialisée dans la détection de talents et la gestion des ressources humaines pour l’Afrique. Avec des bureaux à Paris, Washington, Dakar, Lomé, Abidjan, Cotonou, Douala et Johannesburg, AfricSearch est reconnu comme un des premiers cabinets internationaux œuvrant au développement des ressources humaines en Afrique et au retour des compétences sur le continent africain. Avant de créer AfricSearch, Didier ACOUETEY avait travaillé au sein d’entreprises internationales à des postes de directions commerciales et marketing, et en qualité de Chef de projets. Dans le cadre de ses activités à AfricSearch, Didier Acouetey a recruté plusieurs centaines de cadres et dirigeants pour les entreprises opérant sur le continent africain, et dirigé plusieurs missions de réorganisation d’entreprises et accompagné des processus de privatisation d’entreprises. Il continue parallèlement de formuler des propositions aux États africains et aux institutions internationales, visant à l’amélioration des structures éducatives et au renforcement des capacités. Conseiller de Directions Générales, Didier ACOUETEY est également  chroniqueur à Radio France International (RFI) sur les problématiques de Formation-Emploi et de création d’entreprises en Afrique. Il a reçu plusieurs prix de reconnaissance dont le Prix 2014 du « Meilleur Entrepreneur Africain de France ». Il a été par ailleurs considéré comme l’un des 50 africains les plus actifs dans le monde ces 50 dernières années par différentes publications internationales. Parmi ses autres activités, Didier ACOUETEY a présidé la Commission Éducation-Formation du CIAN (Conseil des Investisseurs Français en Afrique Noire) jusqu’à la fin 2014, et il est également actif au sein de Think tank tels ASPEN Institute, Groupe Initiative Afrique, et de Africa 2.0, un réseau de plusieurs milliers de jeunes décideurs africains visant à promouvoir un nouveau leadership et à faire de l’Afrique une puissance économique mondiale. Il a lancé en 2014 le premier forum de financement des PME africaines, en partenariat avec plusieurs institutions dont African Guarantee Fund, la SFI, la Banque Africaine de Développement et Ecobank.. Par ailleurs, Didier ACOUETEY est co-initiateur du projet ayant abouti à la création à Singapore de la première Chambre de Commerce Afrique-Asie du Sud Est, dont l’objectif est de promouvoir les partenariats et les meilleures pratiques en matière de développement et de croissance entre les entreprises africaines et celles d’Asie du Sud Est. Il aide, dans ce cadre, à la mobilisation de financements pour les entreprises africaines et les Etats Africains. Il est titulaire d’un MBA de l’École Supérieure de Commerce de Paris, de deux troisièmes cycles en Commerce international et en marketing industriel et a participé à plusieurs cycles de perfectionnement de haut niveau en management dans différentes universités internationales dont la Harvard Business School.
En savoir plus

Professeur adjoint en Science politique à l’université du Michigan

Yuen Yuen Ang est professeur adjoint en Science politique à l’université du Michigan. Elle travaille sur l’adaptation, le développement et la gouvernance dans les pays en voie de développement, avec un intérêt particulier pour la Chine. Elle étudie en particulier la formation de « méta-institutions » qui favorisent les processus d’adaptation dans des contextes de pauvreté ou de contraintes, ou encore l’ensemble des institutions qui ignorent des « meilleures pratiques » pour amorcer la croissance initiale. Dans How China Escaped the Poverty Trap (Cornell University Press), son ouvrage à paraître, elle examine les stratégies qui ont permis une évolution simultanée des marchés et de la bureaucratie, un processus qui a remodelé l’ensemble de l’économe politique chinoise. Récemment, Yuen Yuen Ang a étendu son domaine d’expertise de la création d’institutions capables de s’adapterà la réforme des agences de développement. Avant de rejoindre l’université du Michigan, Yuen Yuen Ang était professeur adjoint auprès de la SIPA de l’université de Columbia. Cette native de Singapour a travaillé pour le ministère du Commerce et de l’Industrie de ce pays.
En savoir plus

Chef de projet au sein de la division Collectivités Locales et Développement Urbain de l'AFD

Diplômée de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées en « Ville, Environnement et Transport », Sabrina Archambault a rejoint l’Agence Française de Développement en janvier 2008 au terme de sa formation. Après avoir occupé un premier poste à la Réunion, elle est revenue au siège de l’AFD à Paris en tant que chargée de mission sur l’adaptation au changement climatique. Elle exerce depuis 2012 des fonctions opérationnelles de chef de projet au sein de la division « Collectivités Locales et Développement Urbain, en particulier à Madagascar, au Cameroun et au Sénégal.
En savoir plus

Présidence du Comité d’aide au développement de l'OCDE

M. J. Brian Atwood a assumé la présidence du Comité d’aide au développement entre janvier 2011 et décembre 2012.
En savoir plus

présidente du réseau "Projection"

Docteur en Aménagement urbain diplômée de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC/LATTS), Julie a réalisé sa thèse sur « les usages militants du droit à l’eau dans les quartiers urbains pauvres de Soweto en Afrique du Sud ». Après une expérience au Sénégal sur un programme de coopération décentralisée, elle a travaillé 4 ans au département Eau et assainissement de l’ONG Action contre la Faim (ACF) à Paris en tant que "chargée de mission droit à l’eau", puis comme chargée de mission au Conseil Mondial de l’Eau, coordonnant les programmes droit à l’eau dans le cadre du 6ème Forum Mondial de l’Eau. Actuellement, Julie est consultante Eau et Assainissement à Hydroconseil, bureau d’études spécialisé dans le secteur de l’eau et de l’assainissement dans les pays du Sud. Elle est également Présidente du réseau Projection.
En savoir plus

économiste, spécialiste en santé publique

Laurent Aventin est de formation santé publique (PhD) avec une spécialité en économie de la santé. Il a occupé des fonctions auprès de différentes organisations dans le milieu des ONG (Médecins Sans Frontières, Partenaires Contre le Sida), celui de le recherche scientifique (IRD) ou encore pour des institutions nationales et internationales (ministère des Affaires étrangères, UNFPA…). Il est  actuellement consultant indépendant et s’est spécialisé dans différents domaines comme le renforcement des systèmes de santé, la prise en charge des maladies infectieuses (VIH/sida), la santé de la mère et de l’enfant, le financement de la santé et les partenariats public/privé dans le secteur sanitaire.
En savoir plus

directeur adjoint à la conservation et à l’économie verte au WWF-France

Jean Bakouma est directeur adjoint à la conservation et à l’économie verte au WWF-France, Président de FSC-France, Docteur ès sciences économiques spécialisé dans les aspects économiques et institutionnels de la gestion durable des forêts tropicales, les marchés mondiaux des bois et l’analyse du risque associé à l’approvisionnement en produits bois. Il est aussi enseignant intervenant en Master-2 Bio-ressources à l’université de Paris XII. Il a exercé comme maître de conférences contractuel à l’ENGREF-Nancy puis comme consultant pour les institutions internationales.
En savoir plus

Enseignante à Sciences-Po Paris

Politologue, Corinne Balleix est l’auteure de plusieurs ouvrages traitant de politiques publiques européennes, notamment : La France et la Banque centrale européenne, PUF : collection « Politique d’aujourd’hui », 1999 ; L’aide européenne au développement, La Documentation française : collection « Réflexe Europe », 2010, et,  La politique migratoire de l’Union européenne, La Documentation française : collection « Réflexe Europe », 2013. Si son premier ouvrage a été tiré de son doctorat en sciences politiques, ses autres livres ont été nourris de ses expériences professionnelles : chargée de mission pour le ministère des Affaires étrangères à Bruxelles, puis à Paris, elle a participé à des travaux français et européens sur l’adoption de textes communautaires concernant l’aide européenne au développement. Anciennement assesseur du HCR auprès de la Commission des recours des réfugiés, et plus récemment rapporteur près la Cour nationale du droit d’asile, elle est confrontée à la réalité des demandes d’asile. Enseignante à Sciences-Po Paris, elle intervient également auprès de l’Institut d’étude du développement économique et social (IEDES) de l’Université de Paris 1, l’Université d’Evry-Val d’Essonne et dans le certificat en développement durable de l’IEP d’Aix-en-Provence.
En savoir plus

siège au Conseil d’administration de la Banque européenne d'investissement (BEI)

Tamsyn Barton, une spécialiste du développement (diplômée de l’Université d’East Anglia), est aussi docteur en histoire ancienne (Cambridge) et spécialiste d’anthropologie sociale (Ecole des études orientales et africaines de l’Université de Londres). Elle a fait carrière au sein de plusieurs ONG en Inde (1993-97), avant de rejoindre l’ONG britannique Intermediate Technology Development Group (ITDG), puis en 2001 l’agence de coopération internationale britannique, Department for International Development (DFID), dont elle a été la directrice du département européen. Elle a été nommée en 2007 au conseil d’administration de la Banque européenne d'investissement (BEI).
En savoir plus

Directeur régional pour l’Afrique australe pour Ashoka

Flavio Bassi, jeune Brésilien diplômé d’anthropologie à l’université de Sao Paulo, a fondé en 2002 l’association Ocareté, pour travailler avec les populations indigènes d’Amazonie. Il travaille depuis cinq ans pour Ashoka, il en est le directeur régional pour l’Afrique australe. Ashoka est le premier et plus grand réseau d’entrepreneurs sociaux au monde.
En savoir plus

Directeur général du Conseil mondial de l'eau

Ger Bergkamp est directeur général du Conseil mondial de l'eau, basé à Marseille, France. Il a servi la communauté de l'eau pendant plus de 20 ans. Peu de temps après être devenu conseiller de l'eau pour l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), il a préparé une étude générale pour la Commission des Nations Unies sur le développement durable, définissant des écosystèmes en se fondant sur les services de base qu’ils rendent à l'humanité, et mettant les gens au centre de la gouvernance de l'eau. Il commença alors à conseiller les gouvernements et les ONG sur la manière de traduire cette approche sur le terrain et d’intégrer la durabilité environnementale dans leurs propres pratiques de gestion de l'eau. S'appuyant sur ces expériences et sur la base des consultations avec des centaines d'organisations, il a dirigé la préparation d'un programme d'action mondial pour la gestion durable de l'eau. La Vision pour l'eau et la nature qui en résulta a mis en avant la notion - en ce temps radicale - qui prône l'utilisation de l'eau pour résoudre les problèmes environnementaux, plutôt que d’accroître constamment l'approvisionnement en eau pour des pratiques de gaspillage. Il a cherché et trouvé des partenaires au sein de 300 organisations prêtes à collaborer et adhérer à une initiative pionnière qui permettrait aux communautés pauvres de disposer des ressources dont ils ont besoin pour prospérer. Les partenariats qu'il a forgés dans plus de 40 pays ont fourni un réseau pour ce qui est devenu l’Initiative de l'eau et de la Nature. Grâce à des centaines de projets dans 35 pays, l'Initiative a aidé les nations à réécrire leur législation nationale sur l'eau, à développer leurs plans d'eau stratégiques, ou à coopérer avec leurs pays voisins de leur propre initiative.
En savoir plus

Président fondateur de la fondation GoodPlanet

En 2012, Yann Arthus-Bertrand invite les spectateurs à un voyage inédit au cœur des océans. Planète Océan, co-réalisé avec Michael Pitiot, associe des images aériennes époustouflantes, signées Yann Arthus-Bertrand, à celles saisissantes offertes par des cadreurs sous-marins primés. Ce documentaire, diffusé en avant-première mondiale à l’occasion de la conférence Rio + 20, en juin 2012, montre la beauté des océans, leur diversité, leur utilité, mais aussi les menaces qui pèsent aujourd’hui sur eux et les solutions que l’on peut y apporter. Le travail de Yann Arthus-Bertrand témoigne de sa volonté d’éveiller une conscience collective et individuelle, et responsable. Dans cette optique de sensibilisation du plus grand nombre, ses photos et ses films sont mis gratuitement à la disposition des réseaux éducatifs, des institutions publiques et des ONG.
En savoir plus

Responsable partenariats Solidarité climatique au GERES

Renaud BETTIN est responsable des partenariats Solidarité climatique pour l’ONG GERES – Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités. Il découvre l’association par le terrain en 2008 au Ladakh, dans le nord de l’Inde. Dans un premier temps responsable du programme de compensation carbone CO2Solidaire, il développe la notoriété du GERES et défend sa vision en matière de finance carbone responsable. Conscient de mener une action résolument utile aux populations des pays en développement et au climat, il devient le portevoix de la Solidarité climatique, principe conjuguant responsabilité au Nord et soutien des populations au Sud. Il intervient régulièrement auprès d’institutions publiques, d’entreprises, ou d’étudiants. Ses champs d’expertises vont des changements climatiques à l’économie du carbone en passant par les négociations internationales sur le climat.
En savoir plus

experte financement de l’habitat, AFD

En tant que juriste et chargée d’affaires senior, Isadora Bigourdan est en charge de la thématique sur le “financement de l’habitat” au sein de la division “Institutions Financières et Appui au secteur privé” de l’AFD. Son rôle consiste à instruire et suivre des projets d’investissement dans ce domaine en Afrique, en Asie et en Amérique Latine. Elle coordonne également le partenariat signé avec Lafarge ayant pour objectif de les accompagner dans le déploiement en Afrique de leur programme « BOP » intitulé « Affordable Housing ». Avant de rejoindre l’AFD en 2005, Isadora Bigourdan a exercé comme avocat d’affaires internationales, en particulier au sein de la CCIP et d’une filiale de Véolia Environnement (Citelum SA) spécialisée dans l’éclairage urbain. Elle est titulaire du certificat d’aptitude à la profession d’avocat du barreau de Paris, d’un Master en affaires internationales de Sciences Po Paris et d’une maîtrise de droit des affaires internationales de l’Université Paris II Assas.

1 article(s)

En savoir plus

responsable de la Division éducation de l’AFD

Diplômée d’HEC et titulaire d’un DEA de l’Institut d’études politiques de Paris, Virginie Bleitrach a travaillé chez Paribas avant de rejoindre la société Vallourec pour huit années, où elle a occupé des fonctions commerciales, marketing et stratégie avant d’être nommée global contract manager au sein de la division Pétrole et gaz. En poste à l’AFD depuis 2008, elle a été chargée d’affaires senior au sein de la Division Entreprises de Proparco avant d’être nommée conseillère développement au cabinet du Ministre chargé de la coopération de fin 2010 à mi-2012. Désormais responsable de la Division éducation de l’AFD au siège, elle accompagne notamment l’élaboration et la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de l’AFD dans les secteurs éducation, formation et emploi : « la jeunesse au cœur du développement ».
En savoir plus

président d' EUDN

François Bourguignon est chaire émérite à l'Ecole d'économie de Paris dont il a été le directeur de 2007 à fin janvier 2013. Directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales depuis 1985, il est président du réseau EUDN. Initialement formé comme statisticien, il a obtenu un Ph. D en économie à l'Université de Western Ontario, puis un doctorat d'Etat à l'université d'Orléans. Ses travaux, théoriques et empiriques, portent principalement sur la distribution et la redistribution des revenus dans les pays en voie de développement et dans les pays développés. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles dans les revues économiques internationales. Il a reçu au cours de sa carrière plusieurs distinctions scientifiques et enseigné dans plusieurs universités étrangères. Il a une riche expérience de conseil auprès de plusieurs gouvernements et d'organisations internationales. De 2003 à 2007, il a été l'économiste en chef et le premier vice-président de la Banque Mondiale à Washington.
En savoir plus

responsable de la division Eau et Assainissement à l'AFD

Cassilde Brenière, ingénieur du Génie Rural des Eaux et Forêts,  a quinze ans d’expérience dans la gestion des services d’eau et d’assainissement en France mais aussi dans de nombreux pays (Colombie, Roumanie, Jordanie, Philippines, Maroc, RDC…). Au sein du groupe Suez environnement, elle a d’abord été responsable d’études techniques, puis a appuyé le démarrage opérationnel de grands contrats de gestion de l’eau dans le monde tant sur des aspects techniques que opérationnels (pertes d’eau en réseau, organisation de la gestion clientèle, gestion du changement…). Elle a ensuite pris en charge une unité opérationnelle d’exploitation des services d’eau et d’assainissement d’une partie de la banlieue ouest de Paris (560 000 habitants desservis). En 2009, elle a intégré l’Agence Française de Développement en tant que chef de projet Eau et assainissement pour le Maroc, la Colombie, le Congo et la RDC. Depuis 2011, elle est responsable de la division Eau et Assainissement.
En savoir plus

Déléguée générale de l’Agence pour l’aide à la coopération technique et au développement (Acted)

Déléguée générale de l’Agence pour l’aide à la coopération technique et au développement (Acted), l’ONG française qui a co-fondé le forum Convergences 2015, Marie-Pierre Caley préside aussi Oxus Development Network, la branche microfinance d’Acted.
En savoir plus

Responsable de la division Analyse macroéconomique et risque-pays de l'AFD

Vincent Caupin est responsable de la division Analyse macroéconomique et risque-pays depuis août 2013. Il dispose d'une expérience d'une quinzaine d'années orientée principalement sur les questions macroéconomiques et d'économie du développement.   Titulaire d’un DEA, d’un DESS et d’un Magistère en économie du développement de l’Université d’Auvergne (CERDI), Vincent Caupin intègre l’AFD en 1997. Au sein du département des politiques et études, il élabore notamment des projections économiques et financières sur la zone franc (à l’aide du modèle Jumbo) et contribue aux premiers travaux de l’AFD sur les questions du risque-pays.   Il intègre le Fonds Monétaire International à Washington en 1999 au sein de la division Sahel du département Afrique et participe à l’élaboration et la gestion des programmes du FMI sur ces pays. Il retourne à l’AFD en 2003 dans le département Méditerranée et Moyen Orient de la direction des opérations et réalise notamment des études sur les économies marocaine, tunisienne, égyptienne, libanaise et turque. De 2006 à 2010, il est responsable du pôle secteur privé de l’agence AFD de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, assurant la gestion de fonds de garantie et de prêts intermédiés tout en contribuant à plusieurs études CEROM sur l’économie calédonienne. De 2010 à 2013, Vincent Caupin est responsable du pôle économie/stratégie/communication du département des Outre-mer de l’AFD.
En savoir plus

Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé

Le Dr Margaret Chan était Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé. Elle a été nommée à ce poste par l'Assemblée mondiale de la Santé, le 9 novembre 2006. Avant sa nomination, le Dr Chan était Sous-Directeur général, Maladies transmissibles, et Représentant du Directeur général chargé de la grippe pandémique. Avant d'entrer à l'OMS, elle a été pendant neuf ans Directeur de la Santé à Hong Kong. À ce titre elle a notamment été confrontée à la première flambée humaine de grippe aviaire à H5N1 en 1997 et elle est venue à bout du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) à Hong Kong en 2003. Elle a également mis en place de nouveaux services visant à prévenir les maladies et promouvoir une meilleure santé.
En savoir plus

Directeur de recherche émérite à l’IRD (UMR GRED)

Jean-Pierre Chauveau, socio-anthropologue, est directeur de recherche émérite à l’IRD (UMR GRED). Il est membre permanent du Comité technique « Foncier & Développement » de l’AFD et du MAE. Ses recherches de terrain en Côte d’Ivoire sur l’anthropologie économique et politique du changement social en milieu rural l’ont amené à partir des années 1990 à orienter ses investigations sur la question foncière en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’ouest. Il a notamment participé en 1996 à une expertise sur le Plan Foncier Rural, première étape de la réforme en cours de la législation foncière ivoirienne. Il a travaillé récemment avec une équipe de doctorants ivoiriens sur les formes de mobilisation violente des jeunes ruraux durant le conflit ivoirien, en relation avec la question foncière dans la zone forestière. Jean-Pierre Chauveau est par ailleurs enseignant associé à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales où il a animé avec d’autres collègues divers séminaires annuels sur le thème « Terre, ressources naturelles et conflit dans les pays du Sud ».
En savoir plus

chef de projet biodiversité à l'AFD

Economiste de formation (Centre d’Etude et de Recherche sur le Développement International – CERDI), Guillaume Chiron a intégré l’AFD en 1993, où il y a occupé plusieurs postes opérationnels. Il a occupé des postes dans le réseau (Mauritanie, Haïti, Mozambique et Brésil) et au siège. Chef de projet biodiversité depuis 2010, il gère un portefeuille de projets de protection de la biodiversité et de gestion des ressources naturelles en Afrique (Madagascar, Mozambique, République Démocratique du Congo, Mauritanie), Asie (Chine) et Pacifique Sud. Il travaille notamment sur les outils de financement de la biodiversité (fonds fiduciaire de conservation, compensation pour dommages aux écosystèmes et à la biodiversité).
En savoir plus

ingénieur agronome et ingénieur du génie rural des eaux et forêts à l'AFD

Naïg Cozannet est ingénieur agronome et ingénieur du génie rural des eaux et forêts. Elle débute sa carrière en 1996 au sein du WWF France où elle créé le premier groupe français d’entreprises du secteur bois-papier engagées en faveur des produits bois-papier certifiés sous le label FSC. Elle rejoint en 99 le Global Forest and Trade Network en tant que coordinatrice du déploiement des partenariats entre le WWF et les sociétés d’exploitation forestière en Afrique, Méso-amérique et Asie du Sud-Est. Consultante au sein du Bureau Proforest, elle a contribué à la rédaction du standard OAB-OIBT de gestion durable des forêts naturelles d’Afrique Centrale et à la mise au point d’une méthode progressive de mise en œuvre de la certification par les concessionnaires forestiers En 2003, elle rejoint l’Agence Française de Développement à la Direction de la Stratégie où elle  co-pilote, de 2004 à 2007, le développement de la Stratégie de Responsabilité Sociale et Environnementale du groupe avant une expatriation comme responsable du pôle secteur public de l’Agence de Nouméa (2008 à 2010). Dans le cadre d’une disponibilité pour formation continue, elle se spécialise en ingénierie écologique et méthodes de compensation, dans une collaboration avec le laboratoire d’Ecologie Alpine du CNRS et l’IRSTEA de Grenoble, avant de réintégrer l’AFD en septembre 2013, au sein de la division Agriculture, Ruralité et Biodiversité.    

0 article(s)

En savoir plus

Directeur de Recherche à l'IRD

Philippe Cury est Directeur de Recherche de Classe Exceptionnelle à l'IRD (Institut de Recherche pour le Développement). Il dirige le Consortium européen Euromarine (www.euromarineconsortium.eu). Depuis 1980, il a travaillé au Sénégal, en Côte d'Ivoire, en Californie et en Afrique du Sud afin d'analyser l'effet du climat sur ​​les pêches et la façon de mettre en œuvre l'approche écosystémique des pêches. Il a publié plus de 120 articles évalués par dans les principales revues internationales et écrit  10 livres ou chapitres de livre. Il a reçu plusieurs distinctions et prix internationaux telles que le Prix Philip Morris obtenu en 1991 (Life Science Prize), la "Médaille d'Océanographie Française" en 1995 (Comité Scientifique du Musée de Monaco du Prince Albert) et la médaille Gilchrist en 2002 (Afrique du Sud). Récemment il a reçu le prix 2012 Ifremer de la réalisation scientifique, en 2013 le prix scientifique de l’IRD et en 2014 le prix Tregouboff de l’Académie des Sciences. Il est Chevalier de la Légion d’Honneur et a été décoré de l’Ordre Saint Charles de la Principauté de  Monaco. En 2008, il a publié un livre pour un large public intitulé 'Une mer sans poissons’ qui est maintenant traduit en Japonais, Chinois et en Catalan. En mars 2013 il a publié avec Daniel Pauly chez Odile Jacob un livre intitulé ‘Mange tes méduses : Réconcilier les cycles de la vie et la flèche du temps. Il est expert pour  ​​la construction des scénarios pour les écosystèmes marins dans un contexte de changement global auprès de l'IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services) qui représente l’analogue du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) pour la biodiversité. Publications récentes: Cury P. & D. Pauly.  2013. Mange tes méduses ! Réconcilier les cycles de la vie et la flèche du temps. Odile Jacob. 216p. Cury P. M., I. L. Boyd, S. Bonhommeau, T. Anker-Nilssen, R. J. M. Crawford, R. W. Furness, J. A. Mills, E. J. Murphy, H. Österblom, M. Paleczny, J. F. Piatt, J.-P. Roux, L. Shannon and W. J. Sydeman. 2011. Global seabird response to forage fish depletion – one-third for the birds. Science 334, 1703-1706 Cury P. et Y. Miserey, 2008. Une mer sans poissons. Calmann-Lévy. 257 pp. Perry I.A. , Ommer R., K. Cochrane and Cury P. 2011. World fisheries : a socio-ecological analysis. Wiley-Blackwell Fish and Aquatic resources series 14, 418p.
En savoir plus

Membre de l’Académie Brésilienne des Sciences et de la Third World Academy of Science

Après avoir suivi l’enseignement de Claude Levi-Strauss, elle a été successivement professeur d’anthropologie à l’Université de Campinas, de São Paulo et de Chicago. Ses travaux portent sur l’ethnologie amazonienne, sur l’identité ethnique, sur l’histoire des indiens et des lois de l’Etat brésilien envers les populations indiennes et enfin, sur les savoirs traditionnels et sur les droits intellectuels qui leur sont associés. Depuis 1978, Manuela Carneiro Da Cunha a pris une part active dans la défense des droits des populations traditionnelles. Elle est membre de l’Académie Brésilienne des Sciences et de la Third World Academy of Science, et elle a reçu le prix de la Francophonie de l’Académie Française.
En savoir plus

économiste à l'AFD

Diplômé de l’Ecole d’économie de Toulouse (TSE), Slim Dali a occupé un poste d’économiste à la Direction Générale du Trésor et de la Politique Economique au sein du Ministère de l’Economie et des Finances, pendant 3 ans. Il a parallèlement été chargé d’enseignement à l’université de Paris Dauphine. En 2009, il a intégré l’observatoire des études économiques des Instituts d’Emission d’Outre-Mer, avant de rejoindre en septembre 2012, la division Analyse Macroéconomie et Risque-pays de l’AFD. Au sein de sa division d’appartenance, Slim contribue à l’analyse des vulnérabilités économiques et financières des pays d’intervention de l’AFD, et développe en particulier la thématique intégrant les interactions entre énergie et macroéconomie.
En savoir plus

Expert en décentralisation et finances locales à l’AFD

Jérémie Daussin Charpantier est référent thématique finances locales et décentralisation à l’Agence Française de Développement Administrateur territorial, il a été formé à l’Institut National des Etudes Territoriales aux problématiques de gestion stratégique des ressources des collectivités, au management et à la conduite du changement, ainsi qu’à l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques locales. Avant d’intégrer l’AFD, il a exercé pendant 6 ans des fonctions de direction et direction générale dans de grandes villes françaises (Nantes, Toulouse) qui l’ont conduit à superviser la gestion de budgets importants, à travailler sur la mise en œuvre de politiques publiques urbaines et à conduire des réformes visant à l’optimisation de la gestion de services publics. Depuis 2010, en tant que chef de projet puis référent thématique « finances locales et décentralisation » au sein de la division des collectivités locales et du développement urbain, il met au service de l’AFD sa connaissance approfondie en matière politiques publiques territoriales, d’organisation institutionnelle de la décentralisation et de gestion financière. Il coordonne notamment à ce titre les relations avec le Trust Fund multi-donneur PPIAF  sur les questions d’assistance technique aux collectivités locales. Spécialiste de l’Outre-mer, il a également travaillé sur des projets de financement en Turquie, au Sénégal, en Jordanie, au Brésil, en Colombie.
En savoir plus

chef de projets « Méditerranée »

Diplômée en sciences politiques et relations internationales, Pauline de La Cruz intègre l’ONG française BATIK International en 2004. Elle y développe ses compétences de formatrice et d’évaluatrice et anime des projets  internationaux dans le domaine de l’autonomisation économique des femmes. Aujourd’hui chef de projets Méditerranée, elle pilote la mise en œuvre de programmes multi-pays du bassin méditerranéen. Ces programmes de renforcement des capacités favorisent la mise en réseau et l’échange d’expériences entre les acteurs des pays des deux rives et entre les pays du sud au bénéfice des femmes défavorisées. Depuis juin 2010, Pauline de La Cruz est membre élue du comité de pilotage du Programme Concerté Pluri-Acteurs Algérie, programme du MAE et de l’AFD, qui appuie la coopération entre les sociétés civiles algériennes et françaises dans le domaine de l’insertion économique et sociale des jeunes.
En savoir plus

Expert APD à l’AFD

Hubert de Milly est ingénieur agronome, docteur en économie. Praticien du développement, il est passé progressivement de l’opérationnel au pilotage stratégique.  Très bon connaisseur du monde de l’aide internationale, il suit aujourd’hui pour l’Agence Française de Développement les questions de redéfinition de l’Aide Publique au Développement (APD) et de concessionnalité des prêts, après un passage de plus de cinq ans à l’OCDE.

2 article(s)

En savoir plus

Directrice exécutive de la Fondation Mo Ibrahim

Nathalie Delapalme est actuellement Directeur Exécutif et membre du Board de la Fondation Mo Ibrahim à Londres. Elle était précédemment Inspecteur général des Finances en poste  à Bercy, de 2007 à 2010, ou elle a notamment conduit les chantiers RGPP Action Extérieure de l’Etat, Aide publique au Développement, et enfin AFD. Auparavant, elle a effectué la première moitié de sa carrière au Sénat, pour l’essentiel à la Commission des Finances (suivi des budgets publics et des comptes de la nation). Elle a par ailleurs été conseillère technique puis directrice adjointe au cabinet de Jacques Godfrain,  ministre de la Coopération, de 1995 à 1997, puis conseillère pour l'Afrique et le développement du Ministre des affaires étrangères (Dominique de Villepin, Michel Barnier, Philippe Douste-Blazy), de 2002 a 2007.
En savoir plus

Vice-Président et directeur du programme de développement et d'économie mondiale de l'Institut Brookings

M. Kemal Derviş était jusqu’à février 2009 dirigeant du Programme des Nations Unies pour le développement, le réseau mondial des Nations Unies pour le développement. M. Derviş était également Président du Groupe des Nations Unies pour le développement, un comité constitué des responsables de tous les fonds, programmes et départements des Nations Unies travaillant sur les questions de développement. Il est actuellement vice-Président et directeur du programme de développement et d'économie mondiale de l'Institut Brookings.
En savoir plus

M. Eckhard Deutscher a été Président du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE de janvier 2008 à janvier 2011. M. Deutscher possède une vaste expérience de la politique et de l’économie de l’aide internationale. Il a été le représentant de l’Allemagne au Conseil d’administration de la Banque mondiale de 2002 à 2008, et le doyen de ce dernier à partir de 2006. Il a aussi occupé le poste de Directeur du Centre d’études démocratiques pour l’Amérique latine, basé au Costa Rica, et donné des conférences dans des universités mexicaines et péruviennes. De 1991 à 2000, il a dirigé la Fondation allemande pour le développement international (aujourd’hui INWENT). M. Deutscher est titulaire de doctorats en études sur le développement et en sciences sociales et philosophie de l’Université de Francfort.
En savoir plus

Economiste en chef de la région Afrique à la Banque mondiale

Shantayanan Devarajan est économiste en chef de la région Afrique à la Banque mondiale. Il a rejoint cette institution en 1991 en tant qu'économiste et directeur de la recherche d'économie publique du Groupe de recherche sur le développement. Il a également été directeur du Rapport mondial en 2004. Il est l’auteur ou co-auteur de plus de 100 publications qui traitent de l’économie, de la politique commerciale, de l’utilisation des ressources naturelles et de l’environnement. Né au Sri Lanka, M. Devarajan est titulaire d’un diplôme en mathématiques de l’Université de Princeton et est docteur en économie de l’Université de Californie, à Berkeley.
En savoir plus

Secrétaire général de l'OIF

Issu de l’Ecole Nationale de la France d’Outre-mer, en 1960, haut fonctionnaire régional puis à la Présidence de la République du Sénégal, Abdou DIOUF fut Ministre du Plan et de l’Industrie (1968-1970), Premier Ministre (1970-1980), puis Président de la République du Sénégal (1981-2000). Elu Secrétaire général de la Francophonie lors du Sommet de Beyrouth en octobre 2002.
En savoir plus

Conseiller du groupe Caisse des Dépôts pour le Climat et la COP21

Pierre Ducret est Conseiller spécial du groupe Caisse des Dépôts pour le Climat et la COP21. Il était précédemment, P-DG de CDC Climat, filiale de la Caisse des Dépôts dédiée à la transition écologique et énergétique de l’économie. Titulaire d’un DEA de philosophie, diplômé de l’IEP de Paris, Pierre Ducret a exercé, depuis sa sortie de l’ENA en 1982, différentes fonctions de direction au sein du groupe Caisse des Dépôts. Il dispose d’une forte expérience du management territorial et du développement durable
En savoir plus

Directeur de recherche émérite au CNRS

Alain Durand-Lasserve est Directeur de recherche émérite au CNRS. Il est rattaché au laboratoire “Les Afriques dans le Monde”, unité mixte de recherche CNRS et Institut d’études politique de Bordeaux. Il est membre du Comité technique « Foncier & Développement » (AFD et MAE). Ses recherches portent sur les politiques foncières et de l’habitat dans le contexte des pays en développement, une attention particulière étant portée à la question de la régularisation et de l’intégration des quartiers irréguliers, à l’enregistrement des droits sur le sol et à la dynamique des marchés fonciers. Il a travaillé principalement en Asie du sud-est et du sud et en Afrique subsaharienne (Afrique francophone, anglophone et Afrique du Sud).
En savoir plus

directeur de recherche au CNRS (IMBE)

Thierry Dutoit est directeur de recherches au CNRS au sein de l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et Ecologie en Avignon. Ses travaux portent sur la restauration des écosystèmes méditerranéens en faisant appel aux concepts et techniques de l’ingénierie écologique afin d’assurer une meilleure durabilité de ces opérations. Thierry Dutoit est titulaire d’un doctorat en sciences de l’université de Rouen consacré à la dynamique et à la gestion conservatoire des pelouses sèches des coteaux calcaires. Avant son entrée au CNRS en 2012, il a enseigné en tant que maître de conférences à l’université d’Aix-Marseille, puis à partir de 2003, en tant que professeur des universités à l’université d’Avignon. Auteur de plus de 200 publications dont 70 dans des revues internationales indexées et 50 chapitres d’ouvrages dans le domaine de l’écologie des communautés végétales et des sciences de la conservation ; il est depuis 2011, conseiller scientifique auprès de la direction de l’Institut Ecologie et Environnement du CNRS pour la valorisation auprès des professionnels et du grand public des recherches menées dans le domaine de l’ingénierie écologique.
En savoir plus

Président national de la Croix-Rouge française

Docteur en médecine, professeur des Universités – praticien hospitalier dans la spécialité d’anesthésie-réanimation, médecine d’urgence, Jean-Jacques ELEDEJAM a consacré toute sa carrière à l’hôpital public dans sa région de cœur, le Languedoc-Roussillon. Chef de clinique puis praticien hospitalier de Nîmes, il rejoint le CHRU de Montpellier en 2001. De 2008 à 2012, il assure la responsabilité du Département universitaire d’Accueil des Urgences et du SAMU et devient coordonnateur du Pôle « Urgence ». Jean-Jacques Eledjam siègera également au sein de la Fédération Hospitalière de France et sera nommé membre du Haut Conseil de la Santé Publique. Naturellement proche de l’urgence, du secourisme et de l’action sociale, il s’engage en 2004 à la Croix-Rouge française. Il préside la délégation régionale Languedoc-Roussillon, avant d’être élu administrateur national en juin 2011. Le 22 juin 2013, il est élu Président national par le Conseil d’Administration. Il est promu Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur le 1er janvier 2014.
En savoir plus

Confédération européenne des ONG d'urgence et de développement

CONCORD est la Confédération européenne des ONG d'urgence et de développement. Ses 18 réseaux d'ONG internationales et 24 associations nationales représentent plus de 1600 ONG européennes auprès de l'Union européenne. L'objectif principal de la Confédération est de renforcer l'impact des ONG européennes auprès des institutions européennes, en combinant expertise et représentation. Plus d'informations sur www.concordeurope.org.
En savoir plus

président honoraire du Conseil Mondial de l'Eau

Né à Villequier, Loïc Fauchon vit depuis plus de cinquante ans dans le Sud de la France. Diplômé en 1970 de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, il prépare ensuite un Doctorat d’économie et de droit du tourisme.   Il a d’abord accompli un parcours éclectique au sein de la fonction publique. Un parcours qui l’a emmené du Syndicat du Verdon au Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, puis au Conseil général des Bouches-du-Rhône et au Secrétariat général de la ville de Marseille, en passant par le poste de Directeur de cabinet du maire de la Cité phocéenne.   Ce goût pour le service du public, il l’affirmera aussi en devenant, en 1989 et jusqu’en 1997, maire de Trets, une commune des Bouches-du-Rhône.   Directeur général de la Société des Eaux de Marseille (Sem), en 1991, il en devient PDG, en 1997, prenant ainsi la tête d’un groupe de 17 sociétés et de 1900 salariés.   L’eau, il en connaît d’autant mieux l’importance vitale qu’il mène de nombreuses missions à travers le monde – et, notamment, en Afrique sub-saharienne – dans le cadre de "TransSahara", une association humanitaire qu’il a fondée en 1977 pour venir au secours des populations en situation d’urgence.   Cette dimension humanitaire, il la développera encore en créant, au sein de la Sem, une structure baptisée « Waterhelp », intervenant aussi bien en situation de crise que pour des actions de développement.   Cette vocation au service de la "cause de l’eau", Loïc Fauchon l’a également illustrée, à l’échelle internationale, à travers les actions du Conseil Mondial de l’Eau, qu’il a présidé pendant près de dix années (2005-2012) et dont il est aujourd’hui Président honoraire.   Il assume également de nombreuses responsabilités dans le domaine de l’eau et l’environnement et conseille diverses organisations internationales et gouvernements pour l’élaboration des politiques de l’eau. Il est président de la Société des Eaux du Maroc et administrateur de diverses organisations comme l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, la Société des Eaux du Niger, ou encore l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix en Provence. Il est également membre du Panel de haut niveau des Nations Unies sur les désastres liés à l’eau.   Il est depuis octobre  2014, Président Directeur Général de la SAFIM.   Chevalier de la Légion d’Honneur en 2003. Marié et père de trois enfants, il est né le 20 juin 1948.
En savoir plus

Membre du Conseil d'administration de la fondation Chirac, Directrice du développement durable chez Veolia Environnement

A la fin de ses mandats en 2007, le Président Jacques Chirac déclarait son intention de « servir autrement ». Ses engagements, bâtis sur une vision particulière de l’Homme et du monde, se prolongent aujourd’hui à travers la Fondation qu’il a créée en 2008 et qui est reconnue d’utilité publique par décret du 7 mars 2008. A la différence des organisations non gouvernementales, auxquelles elle n’entend pas se substituer mais qu’elle souhaite au contraire accompagner dans leurs projets de terrain, la fondation Chirac consacre la plus grande part de ses ressources en plaidoyers et à l’élaboration de programmes fédérateurs.
En savoir plus

Economiste et fondateur de R.M.D.A.

Diplômé de l’EDHEC, Martin Fleury est le fondateur de R.M.D.A., un cabinet de conseil qui se consacre à des problématiques socio-économiques, d’appui au secteur privé et d’aménagement du territoire dans les pays émergents. Il est également membre du FADEV (Fonds Afrique Développement), un fonds d’investissement coopératif et solidaire dédiés aux PME africaines.
En savoir plus

Ingénieur environnement et chargé des projets Africompost et Madacompost.

Baptiste Flipo est ingénieur environnement. Après une première expérience sur un projet de diffusion de réservoirs à biogaz en Chine, il travaille au sein de la fondation GoodPlanet au développement et au suivi des projets de compensation carbone (biogaz familial, fours solaires, compostage de déchets). Depuis août 2012 chez Etc Terra, il est en charge des projets Africompost et Madacompost.
En savoir plus

président du directoire du groupe PLUS

Pierre Fonlupt est diplômé d'HEC et intègre, après une première expérience chez Peat Marwick Mitchell, le groupe PLUS dont il est aujourd'hui Président du Directoire. Le groupe PLUS est organisé autour de deux pôles : un pôle Ressources Humaines comprenant trois filiales PLUS Intérim (Recrutement temporaire et permanent), EOS Conseils (Outplacement) et PLUS Formation, un pôle Gestion Documentaire et Archivage comprenant deux filiales : LOCARCHIVES (Gestion et conservation d'archives) et PARKER WILLIBORG (Conseil en organisation documentaire).

En savoir plus

Responsable de la division climat à l’AFD

Pierre Forestier est en charge depuis fin 2009 de la Division Changement Climatique à l’Agence française de développement (AFD). Ingénieur de l’Institut National Agronomique Paristech, il est titulaire d’un Master of Business Administration de l’Ecole Internationale de Management de l’École nationale des Ponts et Chaussées (ENPC). La Division changement climatique est responsable au sein de l’AFD de la définition et du pilotage de la stratégie « de lutte contre le changement climatique » du groupe AFD qui est une des institutions financières internationales leader en la matière avec plus de 2.8 Md€ d’investissements « climat » octroyés en 2014. Pierre Forestier est membre de la délégation française en charge des négociations internationales sur le changement climatique. Auparavant en charge des instruments financiers européens à la Direction Générale du Trésor du Ministère de l’Economie et des Finances, il a exercé les fonctions d’administrateur suppléant de la Banque de Développement du Conseil de l’Europe et de « desk officer » de la Banque Européenne d’Investissement. Il a suivi en préalable une carrière diversifiée au sein de l’AFD et d’entreprises financières et de services du secteur privé.
En savoir plus

Déléguée Générale de la Fondation Sanofi Espoir

Caty Forget est Déléguée Générale de La Fondation Sanofi Espoir, après avoir été directrice de la Solidarité Internationale chez Sanofi. Elle travaille depuis 34 ans dans le secteur de la santé. Son parcours est marqué par la volonté d’innover au service des autres : elle a participé en 1995 à la création de la première Fondation Rhône-Poulenc, a lancé un réseau interne de solidarité et de bénévolat en 1996, a créé « les Tremplins de la création d’entreprises en santé humaine » en 1998 pour aider de jeunes équipes à monter leurs starts-up, a participé à la création du programme européen Science Generation avec l’Académie des Sciences et a monté l’initiative « My child matters » pour lutter contre les cancers des enfants dans les pays en développement. Sa mission, dans le cadre de la Fondation Sanofi Espoir, est de développer des programmes qui contribuent à réduire les inégalités en santé. Caty Forget a une maîtrise de biologie, une maîtrise de génétique et un MBA de gestion internationale du groupe ESSEC.

1 article(s)

En savoir plus

chercheur à ÖFSE

Livia Fritz has been junior researcher at ÖFSE - Austrian Foundation for Development Research. She studied Development Studies in Vienna and Paris (Sciences Po Paris) and holds a Master-equivalent degree from the University of Vienna (2013). Prior to joining ÖFSE she gained experience in the field of technology, business and investment at the United Nations Industrial Development Organization (UNIDO). Her current research interests focus on international development policy and finance, export promotion policies and transformation processes in the CIS region.

1 article(s)

En savoir plus

Président de Pure Earth/Blacksmith Institute

Richard Fuller a mis son expertise au service de la résolution du problème de pollution toxique qui touche les populations les plus pauvres dans les pays à faible revenu. Il s’agit d’un problème qui engage les parties prenantes au niveau local, ainsi que la communauté internationale. Pourquoi ? Après avoir voyagé dans de nombreux endroits à travers le monde et avoir été témoin des ravages provoqués par la pollution toxique, il a compris qu’il s’agissait d’un seul problème mondial pour lequel il y avait des solutions relativement simples, si on l’abordait par une communauté à la fois. La priorité de Richard est de trouver les méthodes les plus efficaces afin de réduire la menace qu’elle présente pour la santé, de dépolluer, de sensibiliser les communautés et de renforcer la capacité des états à éviter toute recontamination et à protéger la santé et l’environnement. Depuis 2000, l’équipe a dépollué 80 sites qui affectent 4,2 millions de personnes, dont 835 800 ont moins de six ans. Ils travaillent actuellement sur 22 projets, qui touchent 591 500 personnes.
En savoir plus

économiste au CIRAD

Franck Galtier est un économiste, travaillant actuellement au CIRAD au sein de l’unité mixte de recherche "Marchés, organisations, institutions et stratégies d'acteurs" (UMR MOISA). Ses recherches portent sur les marchés agricoles des pays en développement, avec un intérêt particulier pour les marchés céréaliers africains. Ces dernières années, il a beaucoup travaillé sur la question de l’instabilité des prix alimentaires, analysant ses causes, ses conséquences et les moyens de la gérer. Ayant auparavant travaillé en Afrique de l’Ouest et dans les Caraïbes, il est à présent basé à Montpellier.
En savoir plus

Maître de Conférences en Sciences de Gestion à Université Paris Est

Shérazade Gatfaoui est Maître de Conférences en Sciences de Gestion à l’Université Paris-Est Marne La Vallée Outre l’Université Paris Est, elle est intervenue en Licence Banque et à NEGOCIA – Paris en tant que professeur associé. Elle est enseignant-chercheur affilié à L’IRG, Institut de Recherche en Gestion de l’Université Paris-Est Marne La Vallée et membre de l’Institut Confiances. Ses principales recherches menées en partenariat avec le secteur bancaire concernent la construction de la confiance interpersonnelle et institutionnelle dans la relation client/banque. Ses travaux récents portent sur le développement des comportements déviants des clients dans les activités de service ; et sur la construction de la confiance des citoyens envers les institutions et les politiques. Elle s’intéresse notamment à ce que les sciences de gestion peuvent apporter au domaine du politique. Elle intervient également en tant que consultante sur les problématiques de construction de la confiance dans la relation client dans le secteur bancaire ou de construction de la confiance des citoyens envers les institutions et les politiques dans les pays en situation de crise (notamment pour des partis politiques centrafricains).
En savoir plus

responsable du Domaine Technique « Appui à la Société Civile » chez Handicap International

Priscille Geiser est responsable du Domaine Technique « Appui à la Société Civile » chez Handicap International, qui apporte un appui technique pour améliorer la participation des personnes handicapées aux processus de développement.  Diplômée en Sciences Politiques, elle intervient depuis plus de 12 ans dans les domaines de l’accessibilité, du renforcement des associations de personnes handicapées et du développement de politiques inclusives. Elle pilote actuellement le groupe de travail de Réadaptation à Base Communautaire du Consortium International sur le Handicap et le Développement (IDDC) et enseigne à l’Ecole de Hautes Etudes en Santé Publiques de Rennes dans le cadre du Master 2 « Handicap et Participation Sociale ».
En savoir plus

Directeur général de WWF France

Originaire d’Alès dans le Gard, Philippe Germa, directeur général de WWF en France, est né en 1952. Frère jumeau de Jean-Michel Germa, pionnier de l’éolien en France, il se situe, dit-il, dans « la génération du grand courant écologiste réaliste des années 70».  Ancien élève de Sciences Po, Docteur en économie, compagnon de route de  Brice Lalonde avec lequel il participe à la campagne présidentielle des écologistes en 1981, il est le co-fondateur du mouvement politique Génération écologie en 1990. Nommé conseiller technique auprès du Ministre de l’environnement de 1988 à 1992,  il pilote des dossiers majeurs comme la réduction des phosphates dans les lessives, la mise en place des législations concernant l’élimination des CFC, la qualité de l’eau et des déchets ou la création des Eco-organismes. En 1993, il devient l’un des pionniers de l’économie verte en créant  Natixis Environnement dont il est le directeur général, société développant des fonds d’investissement dans le domaine de l’écologie, des énergies renouvelables et du développement durable. A partir de 1999, il crée le Fideme (Fonds d'investissements de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) pour financer les énergies renouvelables, dirige la mission climat de La CDC et fonde en 2005 l’European Carbon fund. Membre de WWF France depuis 2008, il  devient administrateur puis trésorier en 2012 avant  d’être nommé en février 2013, par Isabelle Autissier, directeur général du WWF France.
En savoir plus

Responsable adjointe de la division Eau et Assainissement à l’AFD

Céline Gilquin est responsable adjointe de la division Eau et Assainissement de l’Agence Française de Développement (AFD) depuis septembre 2014. Elle était précédemment en charge du suivi des projets dans le secteur de l’eau et de l’assainissement dans différents pays d’Afrique sub-Saharienne, en Asie du Sud et dans les territoires d’Outre-Mer. Elle dispose par ailleurs d’une expertise sur la problématique du financement du secteur de l’eau et de l’assainissement. Avant de rejoindre l’AFD en 2005, Céline a travaillé pendant cinq ans dans une banque d’investissement. Elle est ingénieur agronome et ingénieur du génie rural des eaux et forêts ainsi que diplômée d’un master en finance.
En savoir plus

Chef économiste de l’AFD

Gaël Giraud est un économiste français spécialisé dans la théorie de l'équilibre général, la théorie des jeux, la finance et les questions énergétiques. Il est chef économiste de l’Agence Française de Développement. Il est également membre du Comité scientifique du « Laboratoire d'Excellence » consacré à la réglementation financière (LabEx ReFi) et du Comité de Pilotage pour la Transition Energétique au sein du gouvernement français, ainsi que de l'équipe de recherche « Riskergy » (M. Lepetit ) sur le Risque Energétique et la dette souveraine. Il préside la chaire « Energie et prospérité» lancée par l'Ecole polytechnique, l’Université Paris-Sorbonne et l'Institut Louis Bachelier. Il est également membre de l’ONG européenne Finance Watch et de la Fondation Nicolas Hulot. Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure de Paris, de l'ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l'Administration Economique) et du CORE (Center of Operational Research, Louvain-la-Neuve, Belgique), il a obtenu son doctorat au Laboratoire d'Econométrie de l'Ecole Polytechnique en 1998. En 2009, il a été nommé Meilleur jeune économiste français par Le Monde / Le Cercle des économistes.
En savoir plus

Ancien ministre de la Défense, de la Coopération et de l’action humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg

Charles Goerens, ancien ministre de la Défense, mais aussi de la Coopération et de l’action humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg (1999-2004), a été élu député européen à plusieurs reprises, à partir de 1982, sous la bannière du Parti démocratique (PD).
En savoir plus

Haut Commissaire des Nations Unies

António Guterres a pris ses fonctions de Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés le 15 juin 2005, devenant ainsi le 10e Haut Commisaire du HCR. Avant son entrée en fonction au HCR, Monsieur Guterres avait passé plus de 20 ans dans les services gouvernementaux, occupant le poste de Premier Ministre du Portugal de 1996 à 2002.
En savoir plus

chef du bureau des infrastructures à la Nepad Business Foundation (NBF)

Laetitia Habchi est agent de l’Agence Française de Développement depuis 1995. Entre 2010 et 2013, elle avait été mise à disposition de la DBSA (Development Bank of Southern Africa) avant de devenir, en 2014 Chef du bureau des infrastructures à la Nepad Business Foundation (NBF), en Afrique du Sud. Avec sa passion pour ce continent et sa confiance dans l’avenir, elle a acquis une vaste expérience dans l'organisation des opérations complexes et dans la coordination des activités et des initiatives entre les agences de développement, le secteur privé et le secteur public. Les BRICS représentent cinq pays associés dans un partenariat économique : le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud (South Africa), qui n’en fait partie que depuis 2011. Le groupe ambitionne de traiter des affaires internationales sans les Occidentaux. Il se positionne en porte-parole des pays émergents et plus particulièrement des pays du Sud. Chaque année, il organise des sommets. Ces pays representent ensemble un cinquième des richesses mondiales pour deux cinquième de la population.
En savoir plus

Ancienne dirigeante du Parti Vert (1987-1991), ex-députée européenne, elle a été nommée ministre en juin 2011 dans le gouvernement du conservateur Jyrki Katainen.

Ancienne dirigeante du Parti Vert (1987-1991), ex-députée européenne, elle a été nommée ministre en juin 2011 dans le gouvernement du conservateur Jyrki Katainen.
En savoir plus

Directeur Exécutif d’Oxfam International

Jeremy Hobbs est le Directeur Exécutif d’Oxfam International depuis octobre 2001, après avoir fait partie du Conseil d’administration d’Oxfam International depuis sa création en 1996 en tant que Directeur Exécutif d’Oxfam Australie. Il représente Oxfam sur les questions clés de développement et de sécurité auprès de l’ONU, de l’OMC, du G8 et d’autres institutions multilatérales, sur le commerce, l’efficacité de l’aide, le changement climatique et les questions humanitaires (y compris le contrôle des armes). Il a aussi représenté Oxfam sur les questions de responsabilité des entreprises dans de nombreux secteurs et sur celles du déplacement des communautés et des droits fonciers, du droit du travail et du changement climatique. Enfin, il a participé pendant plusieurs années au Conseil consultatif pour le Pacte mondial de l’ONU. Il a coeur de promouvoir et de développer la responsabilité des ONG et préside le Conseil d’administration de la Charte internationale de responsabilité des ONG. Enfin, il est membre du Conseil d’administration du Centre de la société civile de Berlin, dont l’objectif est d’appuyer et d’améliorer la performance des ONG.
En savoir plus

Journaliste reporter

Nicolas Hulot, journaliste-reporter, fils de chercheur d’or qui s’est fait connaître par son émission de télévision Ushuaïa, a lancé en 1990 une Fondation pour la nature et l’homme (FNH), qu’il dirige toujours aujourd’hui. Candidat à la présidentielle de 2012 sous la bannière des écologistes, il avait été battu lors des primaires par Eva Joly. Il est le co-auteur du film intitulé Le syndrome du Titanic (2009) et ne cesse d’insister sur “l’urgence écologique”.
En savoir plus

expert secteur financier à l’AFD

Thomas HUSSON est en charge du secteur financier au hub de Bangkok de l’AFD depuis 2010. Il a 10 ans d’expérience dans le développement principalement sur le secteur bancaire et la microfinance. Il a été en charge de multiples programmes en Afrique, au Moyen Orient et en Asie consistant à aider les banques locales à développer une activité de crédit environnementaux.  Il a également contribué au renforcement des secteurs de la microfinance, en particulier au Cambodge et au Vietnam. Il est chef de projet du programme de microfinance verte de l’AFD au Cambodge. Il est diplômé de Sciences-Po Paris et de l’ESCP Europe.
En savoir plus

économiste à l'AFD

Vanessa Jacquelain est économiste au Département Afrique subsaharienne de l’Agence Française de Développement depuis 2009. Après un passage au Ministère de Économie et des Finances à la Direction générale du Trésor et des Politiques économiques, en tant qu’économiste en charge des nouveaux États membres de l’Union européenne, elle a rejoint l’AFD en 2005. Après un premier poste au Département Caraïbes - Amérique du Sud - Océan Indien, elle couvre actuellement, au Département Afrique subsaharienne, les pays d’Afrique centrale, de l’est et australe. Ses travaux portent principalement sur l’analyse des trajectoires de croissance, les dynamiques socio-économiques, les questions d’endettement ainsi que diverses thématiques transversales, dont la gestion des ressources naturelles.
En savoir plus

président du Global Development Network

Ingénieur du Corps des Ponts et Chaussées, Pierre Jacquet est depuis juillet 2012 Président du  Global Development Network (GDN), une organisation publique internationale dont le siège est à New-Delhi (Inde) et dont la mission est de renforcer les capacités de recherche en économie et en sciences sociales dans les pays en développement. Auparavant chef économiste de l’Agence française de développement (AFD) et membre du comité exécutif de l’AFD entre 2002 et 2012, Pierre Jacquet a aussi été de 2002 à 2010 directeur exécutif de l’AFD en charge de la stratégie. Avant de rejoindre l’AFD en 2002, il était directeur-adjoint de l’Institut français des relations internationales (Ifri), responsable du programme d’économie internationale de l’Ifri et rédacteur en chef de la revue trimestrielle Politique Etrangère. Il a été de 1994 à 2012 professeur d’économie internationale et président du département d’économie, gestion et finances de l’Ecole nationale des ponts et chaussées. Il y enseigne depuis 2013 un cours de politique économique. Il a également été conférencier dans plusieurs écoles et universités, comme l’INSEAD, Sciences-Po, l’Ecole d’économie de Paris ou l’Ecole nationale d’Administration (ENA). Il est également ancien président (élu) du réseau POVNET du Comité d’aide au développement de l’OCDE sur la croissance pro-pauvres. Entre 1997 et 2006, il a été membre du Conseil d’Analyse Economique mis en place par le Premier ministre français. Il fait partie du Cercle des Economistes, un groupe de 30 économistes français qui anime le débat public de façon systématique avec des articles réguliers dans la presse et une chronique quotidienne sur une chaîne de radio française, Radio Classique, et qui organise en juillet chaque année les Rencontres Economiques d’Aix-en-Provence (un événement qui rassemble pendant trois jours plus de mille personnes). Il est également membre du comité scientifique de la Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde (FARM). Ses principaux centres d’intérêt sont les relations internationales, l’économie internationale, l’action collective et la politique économique, le développement, les biens publics mondiaux. Il a publié plus de 80 articles et plus de 200 éditoriaux. Il est l’un des co-auteurs du manuel Politique Economique (De Boeck 2012 pour la 3ème édition), publié en anglais par Oxford University Press (Economic Policy: Theory and Practice, 2010). Pierre Jacquet est Chevalier de la Légion d’Honneur. Il vit à New Delhi avec sa femme Pascale. Il a deux enfants adultes, Nicolas and Cécile.
En savoir plus

spécialiste du développement rural et de l'agriculture à l'AFD

François Jullien a consacré toute sa carrière au développement rural et à l’agriculture. Après un parcours à la Satec (Société d’aide technique et de coopération) et à la Banque Asiatique de Développement, il a œuvré depuis 1983 à l’AFD, comme chef de projet dans le domaine du développement rural et de l’environnement (forêts, aménagement de bassins versants, agro-écologie, climat) .Il est depuis un quinzaine d’années, le principal promoteur des projets pastoraux novateurs menés sur financement de l’AFD au Tchad et au Niger.
En savoir plus

ancien responsable de plaidoyer pour la sécurité alimentaire à Action contre la faim (ACF)

Etienne Junon-Duvachat est titulaire d'un Master en relations internationales de l'université de la Sorbonne à Paris. Il a travaillé pour plusieurs ONG humanitaires et de développement en France, à l'échelon européen à Bruxelles et en Afrique occidentale, en ce qui concerne les politiques publiques dans le domaine de l'agriculture, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de l'aide et du commerce. Il possède une vaste expérience de collaboration avec divers acteurs de la société civile, y compris plusieurs organisations de base de paysans et des communautés pastorales, des ONG locales, des organisations de droits humains ainsi que des réseaux d'ONG nationales et internationales, dans le cadre de programmes et d'initiatives de plaidoyer. Il a été responsable de plaidoyer pour la sécurité alimentaire à Action contre la faim (ACF) à Paris où il travaillait essentiellement à la prise en compte de la nutrition aux politiques agricoles et de sécurité alimentaire, ainsi qu'au renforcement de la résilience dans le contexte de crises récurrentes. Etienne a quitté ACF en décembre 2013 et travaille aujourd’hui pour l’Organisation des Nations-unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
En savoir plus

Président de la Banque africaine de développement

M. Donald KABERUKA est le 7ème président élu à la tête du Groupe de la Banque africaine de développement. En sa qualité de Président du Groupe de la Banque, M. KABERUKA préside les Conseils d’administration de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe.
En savoir plus

PDG de la Société malienne de gestion du secteur de l'eau potable

Boubacar Kane, PDG de la Société malienne de gestion du secteur de l'eau potable (Somagep), une entité séparée depuis 2009 de la société nationale d'électricité et chargée de la distribution et de la facturation de l'eau à Bamako. La Somagep travaille en cheville avec une autre société publique, la Société malienne de patrimoine de l'eau potable (Somapep), en charge des infrastructures, toujours à Bamako.
En savoir plus

directrice de la zone Afrique du World Economic Forum

Elsie S. Kanza est ressortissante de la Tanzanie. Elle est née et a été élevée au Kenya. Elsie est directrice de la zone Afrique du World Economic Forum. Au Forum, l’équipe Afrique est responsable pour la stratégie pour l’Afrique et promeut des initiatives régionales à multiples parties prenantes, telles que l’initiative de partenariat « Grow Africa », ainsi que les initiatives « African Strategic Infrastructure Initiative », « Water Resources Group Partnership » et « Responsible Mineral Development Initiative », en collaboration avec des organisations régionales. Elle était auparavant assistante personnelle auprès de S.E. Jakaya Mrisho Kikwete, Président de la République-Unie de Tanzanie, responsable des Affaires économiques de 2006 à 2011. Avant cela, elle a occupé plusieurs postes au sein du ministère des Finances et à la Banque centrale de Tanzanie de 1997 à 2006. Elsie est titulaire d’une licence (BSc avec mention) en Administration des affaires internationales de la United States International University – Africa, une maîtrise en Finances de l’Université de Strathclyde, et une maîtrise en Economie du développement de Williams College. Elle a également été nommée Jeune leader mondial – World Economic Forum (2011) et a été récipiendaire d'une bourse Archevêque Desmond Tutu en leadership (2008).
En savoir plus

Directeur Exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludism

Michel Kazatchkine a été élu Directeur Exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme en avril 2007. Le Fonds mondial est la première institution multilatérale de financement de la lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme. Le Professeur Michel Kazatchkine a été depuis 25 ans un acteur important de la lutte contre le sida en tant que médecin, chercheur, administrateur, porteur de plaidoyer, décideur et diplomate. Michel Kazatchkine a poursuivi ses études de médecine à la faculté Necker-Enfants-Malades à Paris, étudié l’immunologie à l'Institut Pasteur et complété sa formation postdoctorale au St Mary's Hospital à Londres et à la Harvard Medical School à Boston. L’implication de Michel Kazatchkine dans le sida débute en 1983, lorsqu’il est amené à traiter un couple de français de retour d’Afrique souffrant de fièvre inexpliquée et d’un déficit immunitaire sévère. En 1985, il ouvre une consultation spécialisée sur le sida qui traite aujourd’hui plus de 1600 personnes. Trois ans plus tard, il ouvre la première consultation du soir à Paris pour les personnes séropositives, permettant un accès aux soins confidentiel en dehors des heures de travail.
En savoir plus

Secrétaire général de l’ONG WAHA International

Le docteur Sinan Khaddaj est secrétaire général de l’ONG Women And Health Alliance (WAHA) International. Il est chirurgien généraliste et a consacré quinze années de sa carrière à intervenir et à développer des programmes de santé, dans des pays d’Asie et d’Afrique, victimes de catastrophes naturelles ou en conflit. Avant de participer à la fondation de WAHA International, il a croisé la route de Médecins sans frontières sur le terrain et au siège où il a occupé les fonctions de référent du pôle chirurgical puis de directeur de la Communication et de la Collecte de fonds. Depuis sa fondation, WAHA International a pour objectif principal d'offrir des soins maternels de qualité et de prendre en charge les complications post-partum dans les communautés défavorisées et à faible revenu à travers le monde. Engagée en Guinée et au Liberia dans la lutte contre Ebola, l’association développe par ailleurs des systèmes innovants pour renforcer les systèmes de santé des pays en voie de développement.
En savoir plus

chargé de l’innovation et du développement de la mission Etalab

Romain Lacombe est chargé de l’innovation et du développement de la mission Etalab (data.gouv.fr) pour l’ouverture des données publiques aux services du Premier ministre (Secrétariat général à la modernisation de l’action publique). Il dirige les relations internationales de la mission, construit ses liens avec l’écosystème de l’innovation, et assure l’expertise technique de la France dans les travaux diplomatiques sur la Charte Open Data du G8.
En savoir plus

formatrice et chargée d’études au CIEDEL

Corinne LAJARGE est chargée de mission, de formation au CIEDEL, et expert en développement local avec une expérience de près de 20 ans dans la coopération internationale.  Elle est depuis 1992 au CIEDEL, où elle a suivi et accompagnée la création du programme RESACOOP (Réseau Rhône-Alpes d'appui à la coopération internationale) dont elle a assumé la responsabilité entre 1999 et 2001.  Elle a ensuite été mise à disposition du Groupement d'intérêt public (GIP) RESACOOP en tant que chargée de mission. Au sein du CIEDEL elle est formatrice depuis  10 ans et réalise des expertises. Elle est actuellement en responsabilité des thématiques suivantes  : coopération décentralisée, éducation au développement, politique publique concertée.
En savoir plus

maître de conférences à l’Université Lille 1

Economiste, Benoît Lallau est maître de conférences à l’Université Lille 1 (Clersé). Il est aussi co-fondateur (avec Emmanuel Mbétid-Bessane, agroéconomiste centrafricain) en 2012, du LERSA, le Laboratoire d’Economie Rurale et de Sécurité Alimentaire de l’Université de Bangui. Il se rend régulièrement en République Centrafricaine, pays qu’il connaît depuis 1990, et a contribué à la création à Bangui d’un Master de formation aux Métiers de l’Humanitaire, destinés aux jeunes diplômés centrafricains, ainsi qu’à différentes études menées en partenariat avec des acteurs humanitaires du pays. Ses recherches portent principalement sur la pauvreté rurale, sur la portée de la notion de résilience dans le champ des sciences sociales, et sur les modèles de développement agricole. Outre l’Université Lille 1, il intervient aussi à l’Institut de Sciences Politiques de Lille, et dans des écoles d’ingénieurs en agriculture. Il dirige plusieurs thèses de doctorat, sur les problématiques du développement agricole et des trajectoires post-crises, en RCA mais aussi dans d’autres pays africains et en France.
En savoir plus

Conseiller spécial sur le développement durable auprès du Pacte mondial des Nations unies

Le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon le nomme Coordonnateur exécutif de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, Rio+20, le 2 décembre 2010, au rang de Sous-Secrétaire général. Une fonction qu’il occupe pendant toute la préparation de Rio+20 jusqu’à la conférence à Rio de Janeiro du 20 au 22 juin 2012, puis pendant la première phase de suivi et de mise en œuvre de Rio+20 jusqu’en janvier 2013 au siège des Nations unies à New York, au sein du Département des Affaires économiques et sociales. Le 15 février 2013, M. Lalonde est nommé à New York conseiller spécial sur le développement durable auprès du Pacte mondial des Nations unies.
En savoir plus

Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce

M. Lamy a antérieurement occupé les fonctions de Commissaire européen chargé du commerce, de Directeur général du Crédit Lyonnais et de Directeur du Cabinet du Président de la Commission européenne. Il a pris ses fonctions de Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce en septembre 2005.
En savoir plus

Fondateur du Comité technique « Foncier & Développement »

Etienne Le Roy est membre fondateur du Comité technique « Foncier & Développement » et  Professeur émérite d’anthropologie du droit à l’Université Panthéon-Sorbonne, Paris 1,  Il a été, entre autres, directeur de la revue Politique africaine de 1985 à 1988, directeur du Laboratoire d’anthropologie juridique de Paris de 1988 à 2007 et président de l’Association pour la Promotion des Recherches et Etudes foncières en Afrique (APREFA) de 1987 à 1997.
En savoir plus

Rédacteur en chef de la revue Secteur Privé & Développement

Julien Lefilleur a rejoint Proparco en 2004. Après avoir occupé différents postes - notamment au sein du département Banques et marchés financiers - il a ouvert en 2010 à Abidjan le bureau régional de Proparco pour l’Afrique de l’Ouest. Julien Lefilleur est par ailleurs fondateur et rédacteur en chef de la revue Secteur privé & Développement. Il est diplômé de l’École Centrale de Paris et docteur en économie de l’université de Paris 1 (Panthéon-Sorbonne).
En savoir plus

chargée du programme de recherche Biodiversité à l' AFD

Tiphaine Leménager est ingénieur agronome et docteur en Gestion de l’Environnement. Préoccupée par la difficile articulation des problématiques de développement et de préservation de l’environnement, elle a rejoint l’AFD début 2008 et le département de la recherche fin 2009 pour travailler sur ce thème. Actuellement en charge du programme de recherche Biodiversité, elle encadre et mène des travaux visant à une meilleure prise en charge de l’environnement dans les modèles de développement. Elle a ainsi notamment conduit des travaux sur le rôle des outils économiques en faveur de l’environnement, sur le rôle environnemental des ONG et de la finance verte dans les pays en développement ainsi que sur l’efficacité de divers autres doctrines et instruments tels que les aires protégées, la gestion durable des forêts, l’agro écologie, etc.
En savoir plus

ingénieur agronome, spécialisé en développement agricole au Gret

Laurent Levard est ingénieur agronome, spécialisé en développement agricole (INA-PG, 1984). Il travaille depuis 2010 au Gret, principalement sur les questions des politiques agricoles et commerciales, des négociations commerciales internationales et de l’agro-écologie. Il a auparavant exercé diverses fonctions dans le domaine de l’appui au développement agricole, de la formation et de la recherche universitaires en développement agricole (au Nicaragua), de l’analyse et du suivi des politiques agricoles européenne et française et du commerce équitable. Il a été récemment en charge de la rédaction, avec Frédéric Apollin (AVSF), du rapport de la commission Agriculture et Alimentation (c2a) de Coordination Sud « Répondre aux défis du XXIe siècle avec l’agro-écologie : pourquoi et comment ? ».
En savoir plus

directeur général de CARE France

Philippe Lévêque est directeur général de CARE France depuis mai 2000. Diplômé HEC en 1982, Philippe Lévêque a débuté sa carrière chez IBM en 1984, où il a assumé des responsabilités marketing et commerciales. En 1989, il a rejoint l’éditeur de progiciels informatiques SYSTAR, et en a été le directeur marketing jusqu’en 1993. Après une année en Afrique, il a choisi la cause humanitaire. Bénévole à Médecins du Monde en 1993, il en est devenu par la suite directeur du développement et directeur général adjoint. Ses responsabilités couvraient le marketing, la communication les finances et les ressources humaines. En juin 2011, Alain Juppé lui a remis les insignes de chevalier de la Légion d’Honneur.
En savoir plus

spécialiste en réglementation financière

Laurent Lhériau est Docteur en droit et spécialiste en réglementation financière. Depuis 16 ans, il a participé à la plupart des travaux d’élaboration des réglementations de la finance inclusive dans les pays francophones, pour le compte de superviseurs ou d’agences de développement. Il conseille les superviseurs et les institutions financières sur les thématiques liées à la finance inclusive (microfinance, banque à distance & mobile banking), à la LBC-FT, à la protection des consommateurs et à la supervision des pratiques du marché. Il est l’auteur d’un Précis de Réglementation de la Microfinance (AfD, 2ème édition en 2009, 3ème édition à venir en 2015) et d’une quinzaine d’articles publiés principalement dans la revue « Techniques Financières & Développement » Il enseigne en Master à l’Université de Lorraine et à l’Université Protestante au Congo (Kinshasa), ainsi qu’au Programme de Formation à la Microfinance « Boulder ».
En savoir plus

chargée de plaidoyer à Action contre la Faim

Christina Lionnet est Chargée de plaidoyer à Action contre la Faim, où elle étudie les politiques mises en œuvre par la France en termes de  lutte contre la sous-nutrition, dans le cadre de l’aide publique au développement française. Elle travaille depuis quatre ans dans le domaine de la lutte contre la faim, après plusieurs années passées dans le journalisme où elle  traitait en particulier des affaires internationales et de développement.
En savoir plus

Directeur de la Direction de la coopération pour le développement de l'OCDE

Jon Lomøy est le Directeur de la Direction de la coopération pour le développement de l'OCDE depuis avril 2010. A ce titre, il dirige le travail de la coopération pour le développement en apportant une direction stratégique et définira les politiques requises pour promouvoir le développement durable, en vue d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement.
En savoir plus

économiste au sein de la division Analyse Macroéconomique et Risque-pays

Nicole Madariaga est titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’Université Paris I. Son travail de thèse a porté sur l’analyse de l’intégration commerciale, de la localisation des activités industrielles et de la convergence économique régionale en Amérique latine.
En savoir plus

Chercheur au Cirad

Géraud Magrin est né en 1972. Ancien élève de l’ENS de Fontenay Saint Cloud, agrégé (1995), docteur (2000) et HDR (2011) en géographie, Géraud Magrin est chercheur au Cirad depuis 2001. Il y mène des recherches sur les dimensions territoriales des trajectoires du développement en Afrique de l’Ouest (notamment au Sénégal) et du Centre (en particulier au Tchad), avec une approche de géographie politique déclinée sur des objets divers (activités extractives, décentralisation, politiques agricoles, aménagement des hydrosystèmes, relations villes campagnes).
En savoir plus

coordonnateur du programme Aires protégées d’Afrique de l'UICN

Geoffroy Mauvais est vétérinaire et a commencé à travailler en Afrique en 1992, au Burkina Faso, dans les domaines de la santé animale et du développement. Il s’est spécialisé sur les questions de conservation et a travaillé dans différents pays, en Afrique de l'Ouest et de l’Est principalement. Depuis 2011, il dirige le Programme de l'UICN sur les aires protégées d'Afrique & la Conservation (UICN-PAPACO) et est basé à Pretoria (Afrique du Sud). Il était auparavant (2006 - 2010) le coordonnateur du programme régional de l'UICN sur les aires protégées en l'Afrique occidentale et centrale, basé à Ouagadougou (Burkina Faso). Au travers de ces programmes, il vise à soutenir les gestionnaires et les structures de gestion pour améliorer la gouvernance et la gestion des aires protégées à travers l'Afrique.
En savoir plus

chercheur invité au sein du Population Reference Bureau, Washington, DC

Titulaire d’une maitrise de démographie de l'Université Catholique de Louvain, complétée plus tard par un doctorat à l'Université de Paris-V en 1996, John May a  consacré l'essentiel de sa carrière à l'étude des politiques de population : démographie, développement, programmes de planification familiale, avec des fonctions à la fois opérationnelles et académiques. Il a travaillé en particulier pour les Nations Unies (FNUAP, UNICEF ...) en Haïti de 1976 à 1979, puis en Nouvelle-Calédonie, avant de revenir quelques années en Belgique, à l’Union Internationale pour l'Étude scientifique de la Population. En 1987, il a rejoint Washington : il a travaillé successivement pour Futures Group International, la Banque mondiale et le Center for Global Development ;  en 2012, il a intégré le Population Reference Bureau (PRB), en tant que chercheur invité. Il est aussi professeur associé à l'Université de Georgetown et membre associé de l'Académie Royale de Belgique.
En savoir plus

agroéconomiste à l'Agence Française de Développement

Zacharie Mechali est ingénieur (chef de projets) au sein de la division Agriculture, Développement rural et Biodiversité de  l’Agence Française de Développement. Il a été auparavant chargé de projets Agriculture à l’agence AFD au Laos puis chargé de mission Agriculture,Eau & Assainissement  etEnvironnement à l’agence de Tunisie.. Avant de rejoindre l’AFD,  Zacharie Mechali a travaillé de 2004 à 2006 au sein d’ONGs (Centro de Estudios Rurales y Agricultura International, CERAI et ENDA Maghreb) où il a été responsable de programmes de développement agricole dans le Rif marocain. Avant cela, il a débuté sa vie professionnelle comme ouvrier agricole dans une exploitation du Sud de la France. Zacharie Mechali est agroéconomiste, diplômé d’AgroParisTech (Promotion 1999).
En savoir plus

directeur de l'association internationale pour contribuer à l'Amélioration de la Gouvernance de la Terre, de l'Eau et des Ressources Naturelles (AGTER)

Michel Merlet est ingénieur Agronome, cofondateur et, depuis 2005, directeur de l'association internationale pour contribuer à l'Amélioration de la Gouvernance de la Terre, de l'Eau et des Ressources Naturelles (AGTER) www.agter.asso.fr, et enseignant contractuel à l'Institut d'Étude du Développement Économique et Social (IEDES) - Université Paris I, et ponctuellement dans d'autres institutions de formation, en France et à l'étranger. Il s'est spécialisé dans l'étude des politiques foncières rurales, l'analyse des systèmes agraires et la gouvernance des ressources naturelles. Il travaille à la fois en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique Latine. Il est membre du Comité Technique « Foncier & Développement » de la coopération française.
En savoir plus

Directeur à la BAD

Simon Mizrahi est directeur du Département d'assurance qualité et de résultats à la Banque africaine de développement (BAfD). Son travail consiste à veiller à ce que les opérations de la Banque aient le plus grand impact possible sur le développement. Sous sa direction, le Trésor américain a décerné à la BAfD trois prix pour l'impact sur le développement – le nombre le plus élevé discerné à une banque de développement multilatérale. Avant de rejoindre la BAfD, Simon a travaillé à l’OCDE où il était chargé de construire un consensus international autour de l’agenda pour l’efficacité de l’aide. A ce titre, il a rédigé la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide et le Programme d'action d'Accra, qui ont été adoptés par plus de 110 pays et institutions dans le monde. Simon a également travaillé pour Médecins du Monde et était en charge de la campagne de secours d'urgence au Rwanda en 1994. Il est titulaire d’une maîtrise en philosophie de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) et de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.
En savoir plus

travaille sur les systèmes d’information et de gestion des institutions de microfinance (IMF) partenaires de l’ONG française Entrepreneurs du Monde

Camille Moureaux travaille depuis 2009 sur les systèmes d’information et de gestion des institutions de microfinance (IMF) partenaires de l’ONG française Entrepreneurs du Monde. Elle représente aussi un investisseur, Microfinance Solidaire, qui a choisi de se mettre au service des partenaires d’Entrepreneurs du monde.
En savoir plus

spécialiste sécurité alimentaire à l’Agence Française de Développement

Après un parcours opérationnel, florence MOUTON travaille actuellement sur la sécurité alimentaire à la division Recherche et Développement de l’AFD. Consultante pendant 10 ans, Florence MOUTON a travaillé sur les filières agroalimentaires en France, en Europe et en Amérique Latine. Elle a ensuite intégré l’AFD comme chef de projet développement rural en Afrique de l’Ouest. En poste au CEFEB, elle a développé des projets de renforcement de capacité sur le développement durable : Master avec le CERDI, programme de formation avec la Banque Mondiale pour les porteurs de projets africains sur les crédits carbone, …. En charge des activités de l’AFD dans le Pacifique, elle s’est intéressée en particulier à la protection de la biodiversité. Dans son activité actuelle de production de connaissance sur la sécurité alimentaire, elle fait appel à l’ensemble de ses expériences. Elle est ingénieur agronome et titulaire d’un master en management agroalimentaire de l’ESSEC.
En savoir plus

économiste, membre de la Task Force Climat de la RDC

Tosi Mpanu-Mpanu, économiste de formation, est titulaire d’un MBA en Finance et investissement. Il a plus de 15 ans d’expérience en finance, développement économique, activités dans le domaine de l'environnement, et en diplomatie. Il siège au Conseil d'administration du Fonds vert pour le climat, au Conseil exécutif du mécanisme pour un développement propre, et au Conseil d’administration de l’agence pour la Capacité africaine de gestion de risques. A titre de délégué de la République Démocratique du Congo, il a participé à toutes les Conférences des Nations Unies sur le climat depuis 2007. Il a été élu Président du Groupe africain des négociateurs dans le cadre du processus de la CCNUCC à la COP15 à Copenhague en décembre 2009, poste qu’il a gardé jusqu'à la COP17 en Afrique du Sud en décembre 2011. M. Mpanu Mpanu a été précédemment conseiller auprès du Ministre congolais des Affaires étrangères et de la Coopération et consultant à la Banque mondiale à Washington, D.C. de 2000 à 2003.
En savoir plus

Statisticien et économiste

Jean-david Naudet est statisticien et économiste. Il a travaillé un dizaine d’années au sein du département de la recherche de l’AFD, et notamment dirigé le service évaluation de l’AFD. Il est actuellement en poste au sein de l'agence AFD d'Antananarivo. Il a auparavant occupé différentes fonctions dans le domaine du développement dans différentes organisations internationales: chargé de programme, économiste, consultant, chercheur. Il est l’auteur de nombreuses publications dans les domaines de l’évaluation et de l’efficacité de l’aide.
En savoir plus

Fondateur du cabinet de conseil Performances Group

Victor Ndiaye, diplômé des Hautes études de commerce (HEC) de Paris, est retourné dans son pays, le Sénégal, après deux ans de banque chez Morgan à Francfort (Allemagne) et huit ans de conseil chez Charles Riley (Paris). Il a fondé en 1995 à Dakar le cabinet conseil Performances Group.
En savoir plus

directrice de l'équipe d'Evaluation et de mesure stratégique de la Fondation Bill & Melinda Gates

Experte américaine, Jodi Nelson est la directrice de l'équipe d'Evaluation et de mesure stratégique de la Fondation Bill & Melinda Gates dans les domaines de la santé, du développement et des programmes américains. Docteur en Sciences politiques de l'Université de Columbia (New York), elle a passé huit ans à l'International Rescue Committee (IRC).
En savoir plus

Directeur adjoint du Département Afrique du FMI

En tant que directeur adjoint du Département Afrique du FMI, Roger Nord supervise les relations du FMI avec l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique de l’Est. Il a travaillé pour cette institution en Tanzanie, en Ouganda et au Gabon notamment. Plus tôt dans sa carrière, il a occupé les postes de représentant régional du FMI en Europe centrale et de conseiller du Directeur général, Horst Köhler. Il est l'auteur principal de l’ouvrage « Tanzanie : Histoire d'une transition en Afrique » (2009),  a un diplôme en économie de l'Université de St. Gallen en Suisse, et un MBA de l'Université de Chicago.
En savoir plus

ancien Directeur général du SIDA

Anders Nordström a été le Directeur général de SIDA, l'agence de coopération suédoise de janvier 2008 à mai 2010. Avant de rentrer dans ses fonctions au SIDA, il était Sous-directeur général à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Anders Nordström a une solide expérience dans la coopération internationale et le développement : depuis 2003 il travaillait à l’OMS à Genève, puis il a assuré les fonctions de directeur général par intérim de mai 2006 à janvier 2007. Avant cela, il a travaillé pour le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, à Genève, pour SIDA à Stockholm et en Zambie, et pour la Croix Rouge au Cambodge et en Iran. Anders a également exercé la profession de médecin.
En savoir plus

Maître de conférences en démographie et sociologie

Laurent Nowik est maître de conférences en démographie et sociologie à l’Université François-Rabelais de Tours, membre de l’UMR CITERES et chercheur associé à l’INED. Il travaille depuis sa thèse sur des questions en lien avec le vieillissement démographique, initialement dans le contexte des pays occidentaux. Ses travaux récents portent sur la mobilité résidentielle et l’habitat des retraités.
En savoir plus

analyste des politiques d'innovation et d'intégration sociales

Antonella Noya est analyste senior du programme  de Développement économique et création d'emplois locaux (LEED) de l’OCDE. Elle est également en charge du Forum de l’OCDE / LEED sur les innovations sociales. Elle analyse et évalue la politique internationale dans divers domaines, dont : le rôle du secteur à but non lucratif, l'économie sociale et les entreprises dans le développement local, le rôle de la culture dans le développement local ; la constitution d'actifs pour les personnes à faible revenu, l'innovation sociale; le renforcement des capacités, la responsabilité sociale des entreprises vers les collectivités locales, et l'entrepreneuriat féminin. Elle conseille les gouvernements dans l’ensemble de ces domaines. Elle est co-auteur de la publication de l’OCDE Social Enterprises, et est rédactrice des publications suivantes : Culture and Local Development; Asset-building for Low-income People: A New Policy Debate; The Changing  Boundaries of Social Enterprises . Elle a également co-rédigé Entrepreneurship as a Catalyst for Urban Regeneration; The Non-Profit Sector in a Changing Economy, Social Economy: Building Inclusive Economies and Community Capacity Building: creating  a better future together. Enfin, elle est l’auteur du chapitre "Social entrepreneurship and social innovation" de la publication de l’OCDE "SMEs, Entrepreneurship and Innovation" et co-rédactrice de l’ouvrage "L’entreprenariat social en France. Réflexions et bonnes pratiques" ( June 2013) (CAS, centre d’analyse stratégique et OCDE). Antonella est co-fondatrice et ancienne membre du conseil de MOUVES, le Mouvement des Entrepreneurs Sociaux français, siège au conseil de Convergences 2015, au sein du comité scientifique RELIESS, un réseau canadien de politiques publiques en économie sociale et solidaire, et de l’Observatoire national de l’économie sociale en France. Elle est enfin co-fondatrice et ancienne présidente de DIRE, le seul réseau regroupant des femmes professionnelles italiennes à Paris.
En savoir plus

Président du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)

Le Dr R.K. Pachauri a été élu Président du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) en avril 2002. Sous sa direction, le GIEC a reçu en 2007 le Prix Nobel de la paix conjointement avec Al Gore, ancien Vice Président des Etats-Unis.Le Dr Pachauri est également le Directeur général de TERI (The Energy and Resources Institute), basé à New Delhi. TERI est un institut menant des recherches sur l’énergie, l’environnement, la sylviculture, la biotechnologie et la conservation des ressources naturelles pour le compte de gouvernements, institutions et entreprises privées de par le monde.

En savoir plus

chargé de mission Histoire à l'Agence Française de Développement

François Pacquement est chargé de mission Histoire à l’AFD. Son parcours professionnel, commencé dans le développement en 1979, l’a conduit tant sur le terrain (Caraïbe, Afrique de l’Ouest, Pays d’Europe centrale et orientale, Asie) qu’au siège de l’AFD ou auprès d’institutions françaises (notamment le Trésor et le Ministère des Affaires étrangères) et de la Commission européenne. Il a une expérience des opérations (États étrangers et Outre-mer) comme de la réflexion stratégique.
En savoir plus

Economiste à la Commission européenne

Titulaire d’un Doctorat en Sciences économiques des Universités de Birmingham (Royaume-Uni) et de Bordeaux-IV, Stéphanie Pamies a travaillé sur l’analyse des canaux d’ajustements budgétaires au sein des zones monétaires, appliquée en particulier au cas de l’Union économique et monétaire européenne. Après avoir occupé un poste d'économiste à la Direction Générale du Trésor au sein du service des politiques macroéconomiques et des affaires européennes, elle a exercé au sein de l'AFD différents postes d'économiste (au sein de la division de l'observatoire économique des Institutions d'émission, de la division de l'Evaluation et capitalisation et plus récemment de la division de l'Analyse macroéconomique et risque pays). Elle a rejoint en septembre 2014 la Direction Générale des Affaires économiques et financières de la Commission européenne, où elle travaille sur l'analyse de la soutenabilité des finances publiques des pays de l'Union européenne.

1 article(s)

En savoir plus

Secrétaire général de la CNUCED

M. Supachai Panitchpakdi a entamé son mandat de Secrétaire général de la CNUCED, d’une durée de quatre ans, le 1er septembre 2005, à la suite de sa nomination par l’Assemblée générale des Nations Unies. Il avait auparavant exercé les fonctions de Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce et de Vice-Premier Ministre et Ministre du commerce de la Thaïlande. M. Panitchpakdi est titulaire d’un doctorat en planification économique et développement de l’Université Erasmus (Rotterdam).
En savoir plus

responsable de la division santé à l’AFD

Après des études de médecine en France et d’épidémiologie aux USA, le Dr Christophe Paquet effectue plusieurs missions humanitaires avec Médecins sans frontières (MSF) en Amérique centrale, en Thaïlande et au Soudan. Spécialisé en épidémiologie des maladies infectieuses et tropicales, il participe à la création d’Epicentre, groupe de recherche en épidémiologie de MSF et Centre collaborateur de l’OMS, dont il assure la Direction générale jusqu’en 1999. Christophe Paquet rejoint ensuite l’Institut national de veille sanitaire (InVS) où il dirige le Département international et tropical, tout en participant pour l’OMS à plusieurs missions lors d’épidémies de portée internationale, comme le Sras en 2003. En 2007, il rejoint l’Agence française de développement (AFD) où il occupe pendant 6 ans la fonction de Chef de projets au sein de la Division santé et protection sociale, avant de prendre la tête de cette division en août 2013.
En savoir plus

Responsable de plaidoyer sécurité alimentaire pour ACF

Peggy PASCAL est responsable de plaidoyer sécurité alimentaire pour Action contre la Faim. Ingénieure agronome de formation, Peggy PASCAL a passé plusieurs années sur le terrain à concevoir, mettre en œuvre et évaluer des programmes de sécurité alimentaire et développement rural (dont 4 ans en Afghanistan). Elle suit pour ACF les négociations climat et les négociations portant sur la sécurité alimentaire et la nutrition.
En savoir plus

directeur adjoint du Département Afrique de l'AFD

Thierry Paulais est directeur adjoint du Département Afrique de l’Agence Française de Développement. Il est  économiste et architecte-urbaniste. Il a commencé sa carrière dans différents bureaux d’ingénierie.  Il a par la suite rejoint la Caisse des dépôts et consignations, l’institution financière française, où il était le responsable d’une équipe chargée d’une ligne de crédit et de prêts pour les municipalités. En 2000, il a intégré l’Agence française de développement (AFD) comme responsable de la Division du développement urbain à la création de celle-ci. Il a ensuite dirigé un programme de recherches pour Cities Alliance à la Banque mondiale. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont  Financer les villes d’Afrique  publié en 2012 par l’AFD et la Banque mondiale.
En savoir plus

membre du Conseil pour l’Eau du Secrétaire général des NU

Gérard Payen travaille depuis près de 30 ans à la résolution de problèmes liés à l’eau dans tous les pays. Aujourd’hui, il travaille à la mobilisation de la communauté internationale sur les enjeux mondiaux de l’eau, principalement comme Conseiller pour l’Eau du Secrétaire Général des Nations Unies (UNSGAB) et comme Président d’honneur d’AquaFed, la fédération internationale des opérateurs privés de services d’eau. Il est également administrateur de l’INTERNATIONAL WATER ASSOCIATION, l’association mondiale des professionnels de l’eau. En France, il est vice-président de l’ASTEE, l’association française des professionnels publics et privés de l’eau, membre du bureau du PARTENARIAT FRANÇAIS POUR L’EAU, association regroupant les acteurs français concernés par les questions d’eau hors de France, administrateur de l’ACADEMIE DE L’EAU et membre de l’ACADEMIE DES TECHNOLOGIES. Impressionné par le nombre d’idées fausses sur la nature des problèmes liés à l’eau qui gênent les pouvoirs publics dans leurs prises des décisions, il a publié en 2013 un livre pour démonter ces idées reçues. Auparavant, après avoir participé à la direction générale de Degrémont, groupe international spécialisé dans le traitement de l’eau, il a dirigé l’ensemble des activités Eau du groupe appelé Lyonnaise des Eaux puis Suez pour en faire le leader mondial des services d’eau potable et d’assainissement  (120 millions de personnes desservies en eau quotidiennement) sous le nom de Ondeo, aujourd’hui Suez Environnement. Pendant cette période, les entreprises sous sa responsabilité ont apporté l’accès à l’eau potable à 7 millions de personnes dans les pays en développement.
En savoir plus

Economiste et statisticien

Statisticien-économiste, Serge Péano a travaillé jusqu’en 2013 comme expert à l’Institut international de planification de l’éducation (IIPE) de l’UNESCO. Il s’est notamment penché sur les questions des coûts et de financement de l’éducation. Il a également passé une partie de sa carrière à la direction de l’évaluation du ministère français de l’Éducation nationale. Serge Péano poursuit aujourd’hui ses activités comme consultant indépendant.
En savoir plus

Conseiller technique pour la santé sociale pour Handicap International

Docteur en sociologie et psychologue clinicien de formation, Guillaume Pégon chemine depuis neuf années dans le monde de l’humanitaire. A partir d’expériences cliniques et de recherches universitaires développées en France auprès de populations migrantes et en situation de précarité, il appuie actuellement depuis le siège de Handicap International l’ensemble des équipes déployées sur le terrain travaillant dans les programmes de santé mentale, soutien psychosocial et protection, tant en contexte de développement (Bangladesh, Algérie, Maroc, Ethiopie) qu’en contexte de post-crise suite à des conflits ou des catastrophes naturelles (Haïti, Sud Soudan, Pakistan, Liban, Rwanda, Burundi, Kenya). Il est également Secrétaire Général de l’Association Française de Psychologie Communautaire, association qui vise à promouvoir en France le développement des approches participatives et de mobilisation communautaire dans le champ de la psychologie dans un souci d’amélioration du bien-être des individus et des communautés.
En savoir plus

Vice-président de Convergences et DG de la Fondation Grameen Crédit Agricole

Né en 1952, Jean-Luc Perron a commencé sa carrière au ministère français de l’Agriculture, comme chef du bureau du budget, puis conseiller financier auprès du ministre de l’Agriculture. En 1985, il est entré à la Caisse Nationale de Crédit Agricole (aujourd’hui Crédit Agricole SA), organe central du Groupe Crédit Agricole, où il a occupé successivement les fonctions de Directeur du financement de l’agriculture, du logement et des PME (1985-1986), Responsable de la Mission Tourisme et Loisirs (1986-1991), Directeur général de Crédit Agricole Consultants (1992-1997), Directeur des Participations Internationales (1997-2002) et Responsable des Affaires européennes (2002-2009). En 2007 et 2008, Jean-Luc Perron a joué un rôle moteur dans la création de la Fondation Grameen Crédit Agricole, à l’initiative du Crédit Agricole et du Professeur Yunus, Prix Nobel de la Paix. Il en est le Délégué Général depuis sa création en 2008. Dotée de 50 millions d’Euros par Crédit Agricole SA, la Fondation intervient en prêts, participations en fonds propres et assistance technique auprès de 45 institutions de microfinance et 13 entreprises de social business dans 24 pays en développement, principalement en Afrique Sub-Saharienne et en Asie du Sud.

Jean-Luc Perron est ancien élève de l’Ecole Nationale d’Administration (promotion Voltaire, 1980) et diplômé du Stanford Executive Program (1992).

 
En savoir plus

Médecin et spécialiste du choléra

Depuis 2008, Renaud Piarroux est professeur à l’université d’Aix-Marseille et chef de service de parasitologie et mycologie à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille. Pédiatre, spécialisé en infectiologie et en médecine tropicale, il a créé et dirigé le service de parasitologie et de mycologie du centre hospitalier universitaire de Besançon de 1996 à 2008. Renaud Piarroux a pris part à plusieurs missions et travaux de recherche sur le continent africain, parmi lesquels l’étude de la dynamique des épidémies de choléra aux Comores, en République Démocratique du Congo et en Afrique de l’Ouest, la prévention et la prise en charge de maladies parasitaires au Maroc, la mise en œuvre et le pilotage d’un programme de lutte contre les maladies liées à l’eau en Côte d’Ivoire. Il s’est particulièrement intéressé à l’analyse des risques d’épidémie et à la définition des priorités sanitaires après les catastrophes naturelles ou en cas de conflits (conflit en Afghanistan et en ex-Yougoslavie, cyclone au Honduras, éruption volcanique en République Démocratique du Congo…). Plus récemment, il a mené, à la demande des autorités haïtiennes, une investigation sur l’origine de l’épidémie de choléra qui sévit dans ce pays depuis octobre 2010, mettant en évidence son point de départ dans un campement militaire. Depuis 2012 il procède à des études épidémiologiques régulières sur l’évolution de l’épidémie de choléra en Haïti afin de guider les activités de lutte menées par l’UNICEF et ses partenaires sur le terrain. Il a contribué aux travaux de la Société française de parasitologie et à ceux de la Société française de mycologie médicale. Pour l’association Médecins du monde, il a été délégué régional de Franche-Comté et responsable de diverses missions en Grande Comore et en République Démocratique du Congo.
En savoir plus

Directeur exécutif de la FUNDEPPO

Jerónimo Pruijn, né aux Pays-Bas, est titulaire d’un Master en anthropologie culturelle. Il a vécu au Mexique pendant plus de 25 ans. C’est dans les années 80 qu’il a commencé à travailler pour le commerce équitable, en tant que bénévole, auprès de l’association Max Havelaar Pays-Bas. De 1991 à 1994, il a travaillé pour le développement de la communauté et l’égalité des sexes dans une coopérative de producteurs de café nommée La Selva, au Chiapas (Mexique). Il est par la suite devenu directeur exécutif d’un certain nombre d’initiatives appartenant aux petits producteurs : Les cafés Café La Selva, le Network Against Extreme Poverty (Réseau contre l’extrême pauvreté), Comercio Justo México (le réseau mexicain de petits producteurs équitables), la CLAC (Coordination Latino-Américaine et des Caraïbes de petits producteurs du commerce équitable), la société de commerce Agromercados, et l’agence d’appui commercial SERJUSTO. De 2007 à 2013, il a représenté la CLAC au Comité des Standards de FLO (Fairtrade Labelling Organization, maintenant Fairtrade International). Depuis 2010 il est directeur exécutif de la FUNDEPPO (Fondation des petits producteurs organisés), l’association gestionnaire du label SPP (Symbole des Producteurs Paysans), dont le siège est basé à Mexico.
En savoir plus

Vice-président EMOA, BSR

En tant que membre du Comité Exécutif, Peder Michael dirige les activités de BSR couvrant la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA). Peder Michael pilote les activités et les équipes au niveau mondial du département Recherche et Partenariats pour le Développement et apporte son expertise plus particulièrement sur deux initiatives collaboratives phares de BSR : HERProject, un programme d’autonomisation de millions de femmes travaillant dans les usines ainsi que Better Coal, qui vise à améliorer les standards environnementaux et sociaux de chaînes d’approvisionnement du secteur du charbon. Peder Michael accompagne les plus grandes entreprises dans de nombreux secteurs d’activité, notamment celui des transports et de la logistique, de la grande consommation, et de la banque/finance.
Avant de rejoindre BSR, Peder Michael a contribué au développement des activités de conseil RSE du cabinet international PricewaterhouseCoopers (PwC) à Copenhague. Avant cela, Peder Michael a travaillé cinq ans au Ministère des Affaires Etrangères danois en tant que diplomate ainsi qu’au service de la Commission des Nations Unies sur le Statut des Femmes. De 2009 à 2012, Peder Michael a siégé au Conseil sur la Responsabilité des Entreprises du gouvernement danois. Peder Michael parle anglais, français, danois et suédois. Peder Michael est titulaire d’un Master en Sciences de l’Administration Internationale des Entreprises et Communication Culturelle Internationale ainsi que d'une Licence en Sciences de l’Administration des Entreprises de l’Ecole de Commerce de Copenhague.
En savoir plus

Déléguée générale du Mouvement international ATD Quart Monde

Isabelle Pypaert Perrin, volontaire-permanente du Mouvement international ATD Quart Monde depuis 1981, est actuellement Déléguée générale. Avec des familles très démunies et exclues, ATD Quart Monde, présent dans 30 pays, mobilise la société pour mettre fin à la misère. Son approche permet à des personnes de tous milieux d'apprendre à penser et agir ensemble pour la dignité et les droits de l'homme de tous. Mme Pypaert Perrin a fait partie des équipes de terrain du Mouvement ATD Quart Monde en France, en Belgique, en Suisse, au Guatemala, en Haïti, et en Asie du Sud-Est. Depuis qu'elle a rejoint l'équipe de la Délégation générale en 2008, Mme Pypaert Perrin contribue à une gouvernance « tèt ansanm » (kréole haitien), c'est-à-dire en mettant ensemble - en commençant par ceux dont la vie est la plus difficile - les idées, l'intelligence et le courage des différents membres d'ATD Quart Monde. Son équipe les soutient dans la mise en œuvre de leurs missions, leurs liens entre eux, et leur contribution à une dynamique d'évaluation-programmation des actions durables et de création de projets pilotes. Ceci comprend des projets sur le terrain comme, parmi d'autres, la Bibliothèque de rue, l'Université populaire, et «Travailler et Apprendre Ensemble (TAE)». Au niveau international, l'équipe de Mme  Pypaert Perrin soutient des projets de consultation et de recherche-action en croisement des savoirs comme : la contribution aux Principes directeurs des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l'homme, le colloque et le rapport «La misère est violence, rompre le silence, chercher la paix » et une évaluation des OMD, Pour un développement durable qui ne laisse personne de côté : le défi pour l'après-2015.
En savoir plus

Consultant stratégique spécialisé dans l’innovation et le leadership

Navi Radjou est un consultant stratégique spécialisé dans l’innovation et le leadership, résidant dans la Silicon Valley. Il est aussi chercheur invité à la Judge Business School de l’Université de Cambridge et représente le corps enseignant au Forum économique mondial (World Economic Forum, ou WEF) et à son Conseil de l'agenda mondial pour le Design et l’Innovation. Il est également l’un des chroniqueurs de la Harvard Business Review. En 2013, Navi Radjou a reçu le prestigieux prix Thinkers50 Innovation Award (à la fois dans l’édition indienne et l’édition internationale) en raison de sa réflexion stratégique, qui a redéfini la façon dont l’innovation est conçue et pratiquée. Il est coauteur du best-seller L’Innovation Jugaad : Redevenons Ingénieux ! (Diateino, 2013) que The Economist qualifie de « livre le plus complet jamais paru sur le thème de l’innovation frugale » ; il a également été sélectionné pour le prix 2013 Thinkers50 CK Prahalad Breakthrough Idea. Il travaille en ce moment à la rédaction de son prochain ouvrage, Frugal Innovation : How Businesses in the Developed World Can Create More Value With Fewer Resources (Profile/Economist Books, 2014 ; Public Affairs/Economist Books, 2015). Cette publication mettra en lumière les tendances macroéconomiques et socio-culturelles de fond qui orientent irréversiblement les sociétés occidentales vers la frugalité—et comment les entreprises occidentales peuvent apprendre à « faire mieux avec moins ». Jusqu’en 2011, Navi Radjou a été le directeur exécutif du Centre for India & Global Business de la Judge Business School de l’Université de Cambridge. Auparavant, il a longtemps exercé en tant que vice-président et analyste auprès de Forrester Research à Boston et à San Francisco, où il a conseillé les cadres dirigeants d’entreprise en matière de stratégies de croissance innovantes. Il est intervenu comme consultant auprès de nombreuses entreprises internationales – dont Ernst & Young, General Motors, Hitachi, IBM, Microsoft, Procter & Gamble, SAP, Sprint et TCS – dans le domaine des stratégies d’innovation et de leadership. Navi Radjou a fait l’objet d’articles dans The New York Times, The Wall Street Journal, The Economist, BusinessWeek, le Financial Times, et Le Monde. Il a publié plusieurs articles dans la MIT Sloan Management Review et dans strategy+business. Il est également coauteur de From Smart To Wise (Jossey-Bass, 2013). Conférencier très demandé, il est intervenu, en outre, au Forum économique mondial (WEF), au Council on Foreign Relations, au CII et à The Asia Society. Citoyen français né en Inde, Navi Radjou a fait ses études à l’École centrale Paris et à la Yale School of Management, et vit à Palo Alto, en Californie.
En savoir plus

directeur de ÖFSE

Werner Raza, is director of ÖFSE – Austrian Foundation for Development Research since 2010. Dr. Raza is an economist by training, with a specialisation in international economics and development. Dr. Raza has been at lecturer at various universities in Austria, and a visiting professor at the University of Buenos Aires. He has served as advisor the Austrian government on development finance and on external trade. His areas of work include: international trade, development economics and development policy.
En savoir plus

économiste au département Recherche de l’Agence Française de Développement

Françoise Rivière, économiste au département Recherche de l’Agence Française de Développement, est plus particulièrement en charge du programme de recherche sur les modèles de développement des outre-mer français. Elle coordonne également des études sur « genre et développement », notamment sur l’autonomisation économique des femmes Docteur en économie du développement de l’université Paris I-Panthéon-Sorbonne, ses travaux ont d’abord porté sur le lien entre dépenses publiques d’infrastructure et d’éducation et croissance endogène, d’un point de vue macroéconomique et microéconomique. Elle a mené par la suite plusieurs missions pour divers organismes (Ministère de l’éducation, Ministère de la recherche, DATAR, Région Réunion...) et a publié plusieurs articles sur les économies du Sud-ouest de l’océan indien (notamment l’île Maurice et Madagascar) et les économies ultramarines françaises. Avant de rejoindre le département de la Recherche, Françoise Rivière était responsable adjointe de la Division Observatoire économique des Instituts d’Emission où elle a assuré, depuis octobre 2008, la rédaction et la coordination de plusieurs études (conjoncturelles, macroéconomiques, thématiques), dont certaines élaborées dans le cadre du partenariat CEROM (AFD, INSEE, ISEE, ISPF, IEDOM-IEOM).
En savoir plus

Economiste à l'AFD

Thomas Roca, est économiste et statisticien à l’Agence Française de Développement (AFD). Thomas développe un programme de recherche couvrant la mesure du bien-être et du développement humain et les indicateurs alternatifs de développement et Big Data. Son champ de travail couvre la visualisation de données et la programmation. Il a monté des partenariats de recherche avec le PNUD, UNU-merit, Data-Pop Alliance (ODI-MIT-Harvard), l’Université Paris I – ESSEC Business School. Thomas développe également le portail de visualisation de données "AFD Country Dashboard" et conçoit des outils de visualisations de données pour Stata. Avant de rejoindre l’AFD en 2011 Thomas était chargé de coopération au Ministère des Affaires Etrangères – Ambassade de France en Hongrie. Il a enseigné l’Economie en Hongrie, au Vietnam et au Kurdistan pour le compte de l’Université de Picardie. Au cours de son doctorat, Thomas a travaillé à deux reprises pour le Programme des Nations Unies pour le Développement (Rabat, Maroc, Programme gouvernance – 2006 et  New York au sein du Bureau du Rapport sur le Développement Humain - 2010).
En savoir plus

directrice de ONE France

Friederike Röder est directrice de ONE France. Diplômée de Sciences Po Paris et de la Freie Universität Berlin. Friederike Röder a toujours travaillé dans le secteur du développement international. Elle a débuté sa carrière à l’OCDE sur les questions de bonne gouvernance dans les Etats fragiles. Basée pendant deux ans en Afrique du Sud, elle a travaillé à l’agence allemande de coopération internationale, en tant que conseillère du ministère allemand puis de l’Union africaine. Elle a aussi travaillé aux côtés de l’ancien président fédéral d’Allemagne, Horst Köhler, dans le cadre du Forum pour le Partenariat avec l’Afrique. A son retour en France elle était chargée de mission à l’institut « Arab Reform Initiative » avant de rejoindre l’ONG ONE France en avril 2011 en tant que responsable du plaidoyer puis de prendre la direction générale en 2013. ONE est une organisation internationale de plaidoyer et de campagne, cofondée par Bono, dont l’objectif est de lutter contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables, particulièrement en Afrique. ONE est soutenue par plus de 6 millions de personnes à travers la planète et compte 200 000 membres en France.
En savoir plus

expert santé et protection sociale à l’AFD

Pierre Salignon a rejoint la division santé et protection sociale de l’Agence Française de Développement en tant que chef de projets début octobre 2013. Il est notamment en charge du suivi de projets pour le Tchad, les Comores et l’Océan Indien, ainsi que du dossier transversal Couverture Universelle en Santé. Juriste de formation, il est engagé depuis plus de 20 ans dans la solidarité internationale et la santé publique dans les pays fragiles. Il a été notamment directeur général de l’association Médecins du Monde (2009/2013), directeur de projet pour l'Organisation Mondiale de la Santé à Genève (2008/2009), enfin, directeur général de la section française de Médecins Sans Frontières (2003/2007).
En savoir plus

Cheffe du Service de la politique sociale du BIT

Valérie Schmitt est la Cheffe du service de la politique sociale, de la gouvernance et des normes du Département de la Protection Sociale du Bureau international du Travail à Genève. Auparavant elle a travaillé comme spécialiste technique dans le domaine de la protection sociale au sein du bureau régional du BIT à Bangkok où elle était chargée d’appuyer la mise en place de politiques de protection sociale dans une vingtaine de pays d’Asie et du Pacifique. Valérie a également travaillé pour un programme du BIT chargé d’étendre la protection sociale aux travailleurs de l’économie informelle (en Afrique et Asie), dans le domaine de la micro-assurance santé (en Afrique) et de la protection sociale en santé (en France). Elle est diplômée d’HEC (Hautes Etudes Commerciales), d’un D.E.A. d’économie de Paris Sciences Economiques (laboratoire du Delta) et d’une licence de philosophie de Paris IV, Sorbonne.

1 article(s)

En savoir plus

Expert sécurité sociale au BIT

Helmut Schwarzer est un Spécialiste Sénior pour les Amériques au Département de la Protection Sociale du Bureau International du Travail à Genève, depuis 2010. Avant de rejoindre le BIT, il était Secrétaire de la Sécurité Sociale au Brésil pendant les deux mandats du Président Lula da Silva (2003-2010) et chercheur à l’Institut de Recherches en Economie Appliquée (IPEA) à Brasilia (1998-2002). Helmut est titulaire d’un Doctorat de Sciences Politiques en Economie de la Freie Universität de Berlin, ainsi qu’un Master en Développement Economique de l’Université Fédérale du Paraná (Curitiba, Brésil).
En savoir plus

Directrice de projet « Climate Finance Day » au sein du groupe Caisse des Dépôts

Maria Scolan est directrice de projet « Climate Finance Day » au sein du groupe Caisse des Dépôts. Précédemment directrice de la communication et des relations institutionnelles de CDC Climat, elle a exercé diverses fonctions de communication, en particulier dans le domaine du Développement durable et de relations avec les élus et partenaires du groupe Caisse des Dépôts. Maria Scolan est diplômée de l’IEP de Paris.

1 article(s)

En savoir plus

Président de Convergences et Gérant d’Investisseurs & Partenaires (I&P)

Jean-Michel Severino, ancien vice-président de la Banque mondiale pour l’Asie de l’Est, directeur général de l’Agence Française de Développement de 2001 à 2010 et fondateur de ce blog, est désormais président du groupe d’impact investment Investisseurs & Partenaires (I&P). Créé en 2002, I&P se consacre exclusivement aux PME d’Afrique subsaharienne, en maximisant leurs impacts social, environnemental et de gouvernance. Jean-Michel Severino a également été membre du Panel de haut niveau des Nations Unies sur l'agenda post-2015 et préside la plateforme de réflexion Convergences.
En savoir plus

Directrice générale adjointe au Fonds Monétaire International (FMI)

Nemat (Minouche) Shafik occupe le poste de Directrice générale adjointe au Fonds Monétaire International (FMI) depuis le mois d'avril 2011. Elle avait jusqu'à présent occupé le poste de Secrétaire permanente du Department for International Development (DFID - Ministère britannique pour le développement international), ministère responsable de la direction de la lutte menée par les pouvoirs publics britanniques contre la pauvreté dans le monde. Elle était alors responsable des programmes de développement et de la formulation des lignes de conduite afférentes au système des Nations unies, aux institutions financières internationales, à l’Europe, à l’aide aux pays, à la société civile, au commerce, aux politiques et à la recherche, à la prévention des conflits et au changement climatique. Avant de rejoindre le DFID, Minouche était Vice-présidente de la Banque mondiale, Secteur privé et Infrastructure.
En savoir plus

Vice-présidente du Forum économique mondial

Josette Sheeran, une diplomate américaine née en 1954, est, depuis avril 2012, vice-présidente du forum économique mondiale. Elle fut sous-secrétaire d'État aux affaires économiques, commerciales et agricoles dans l'administration Bush, un poste qu'elle occupa à partir du 23 août 2005 jusqu’à quelle soit nommé onzième directrice générale du Programme alimentaire mondial des Nations unies de mars 2007 à avril 2012. Elle a été nommée à ce poste par le secrétaire général, Kofi Annan, et le directeur général de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), Jacques Diouf, le 7 novembre 2006. Elle est actuellement vice-présidente du Forum économique mondial.
En savoir plus

Chef de projet, BSR

En tant que membre de l'équipe HERproject de BSR, Lauren Shields participe à la mise en œuvre du programme agricole en Afrique orientale. Elle organise des partenariats entre les grands distributeurs internationaux, les fournisseurs agricoles et les ONG locales pour l'élargissement du programme au Kenya et à l'Éthiopie.
Avant cela, Lauren travaillait au Social Science Research Council à New York, où elle contribuait à des projets de recherche interdisciplinaires sur la migration, le développement et les droits de l’Homme. Riche de son expérience des chaînes de valeur de l’industrie agricole, Lauren a également mené des recherches de terrain sur la production de fruits et légumes et la sécurité alimentaire au Vietnam, dont elle a communiqué les résultats à l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. L'expérience de Lauren dans le domaine du conseil inclut l'analyse des recommandations de surveillance et d'évaluation pour le Centre de développement socio-économique, et de celles figurant à l'ordre du jour des objectifs du Millénaire post-2015 du Programme des Nations unies pour le développement. Lauren est titulaire d'un Master en Affaires Publiques de Sciences Po et d'une Licence en Relations Internationales de l’Université Tufts.

1 article(s)

En savoir plus

Président du Comité d’aide au développement - OCDE

Erik Solheim est président du comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE depuis 2013. Il est également envoyé spécial des Nations Unies pour l’environnement, les catastrophes naturelles et les conflits. En Norvège, il a été ministre du Développement international de 2005 à 2012 – mais aussi de  l’Environnement entre 2007 à 2012. De 2000 à 2005, Erik Solheim a été le principal négociateur du processus de paix au Sri Lanka. Il a également contribué à ceux du Burundi, du Népal, de la Birmanie et du Soudan.
En savoir plus

président et directeur général de la World Resources Institute (WRI)

Le Dr Andrew Steer est le président-directeur général du World Resource Institue (WRI), un organisme de recherche mondial qui travaille dans plus de 50 pays à travers des agences aux États-Unis, en Chine, en Inde, au Brésil, en Indonésie et en Europe. Avant de rejoindre le WRI, le Dr Steer occupait le poste d’envoyé spécial pour le changement climatique auprès de la Banque mondiale (de 2010 à 2012). À ce titre, il a dirigé les activités de la Banque mondiale dans le domaine du changement climatique dans plus de 130 pays, a supervisé le Fonds d’investissement climatique (doté d’un budget de sept milliards de dollars) tout en assurant la représentation de la Banque mondiale lors des négociations internationales sur le climat. De 2007 à 2010, il a occupé le poste de directeur général du DFID, l’agence de développement international britannique, à Londres. Le Dr Steer siège également au conseil d’administration de l’initiative Énergie durable pour tous du secrétaire général de l’ONU ; il est le coprésident du Global Agenda Council on Natural Capital du Forum économique mondial ; membre du CCICED, le conseil chinois pour la coopération internationale sur l’environnement et le développement ; membre du conseil de direction du Sustainable Development Solutions Network ; et membre du groupe de conseil People and Planet Positive d’Ikea. Il est également professeur non résident de Pratique des politiques climatiques et du développement du Center for International Environment & Resource Policy de la Fletcher School (Tufts University). Avant de rejoindre le gouvernement britannique, le Dr Steer a occupé plusieurs postes à responsabilités auprès de la Banque mondiale, notamment celui de directeur du service Environnement. À ce titre, il a dirigé le développement du programme environnemental de la Banque ainsi que de nombreuses innovations importantes, tels que la comptabilisation du capital naturel ou l'échange de droits d'émission de carbone à la Banque mondiale. Il a longtemps résidé en Asie du Sud-Est, où il a dirigé des agences de la Banque mondiale au Vietnam et en Indonésie. Auparavant, il a été le responsable du département Risques pays de la Banque ; il a été en outre le directeur et l’auteur principal du World Development Report 1992 : Development and the Environment, le document phare de la Banque mondiale présenté au sommet de la Terre de Rio de Janeiro. Le Dr Steer a été formé à l’université de Saint Andrews, en Écosse ; à l’université de Pennsylvanie et à l’université de Cambridge. Il est titulaire d’un doctorat d’économie, est l’auteur d’un nombre considérable de publications sur le développement durable et a enseigné dans de nombreuses universités.
En savoir plus

Directeur général du Programme des Nations unies pour l'environnement

En 2001, il a été nommé Directeur général de l’UICN qui est considérée comme l’une des plus respectables et influentes organisations opérant dans le domaine de la préservation de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. En tant que Chef exécutif, il a eu la responsabilité de la gestion et de la supervision de plus de 1 000 personnels dans 42 pays.
En savoir plus

chef de projet agriculture et biodiversité à l'AFD

Marie-Cécile Thirion est ingénieur agronome. Après un passage au Bureau International du Travail sur le suivi de projets, elle a animé au sein de l’ONG Solagral divers programmes autour de la sécurité alimentaire et l’aide alimentaire, la libéralisation des marchés, et la prise en compte des questions environnementales dans les négociations commerciales, pour le milieu associatif, la Commission européenne et les institutions publiques françaises. Au ministère des Affaires étrangères, elle a contribué à la réforme de l’aide alimentaire et participé aux travaux sur l’aide au commerce. Entrée à l’AFD en novembre 2008, elle suit plus particulièrement les dossiers Commerce et développement, Agriculture et Sécurité alimentaire dans les pays en développement.
En savoir plus

Responsable adjoint de la division Agriculture, développement Rural & Biodiversité à l’AFD

José TISSIER est ingénieur agronome et agroéconomiste. Après quelques années passées comme coopérant militaire en Tunisie, puis comme berger en Poitou-Charentes, José TISSIER déroule la première partie de son parcours professionnel principalement en France dans les organisations professionnelles en charge du développement (Chambre d’Agriculture de Corrèze dans les services d’utilité agricole - élevage et économie et gestion -) ou de la recherche appliquée (Institut Technique de l’Elevage), puis en Nouvelle-Calédonie dans des structures publiques en charge de la réforme foncière (Office Foncier de Nouvelle-Calédonie) ou des collectivités locales en charge du développement économique régional (Région Nord dite « Fabius-Pisani »). En 1993, il rejoint à l’âge de 40 ans la Caisse Française de Développement. Il y occupe successivement les postes de responsable du développement agricole et rural dans les agences de Yaoundé, Rabat et Ouagadougou. Fin 2006, il intègre le siège de l’AFD à Paris au sein de la division du développement agricole et rural en tant qu’ingénieur chef de projet. Début 2010 il occupe la fonction d’adjoint au responsable de cette même division.
En savoir plus

professeur associé à l’Université de Lille1

Titulaire d’un DEA d’Economie Européenne et d’un DESS d’Ingénierie d’Intelligence Economique, Franck Tognini a travaillé pour de multiples organismes publics et privés œuvrant dans le domaine du développement territorial et économique. Fondateur du réseau Vigilances accompagnant méthodologiquement les entreprises en matière d’Intelligence Economique, Franck Tognini est également Maître de Conférences associé à l’Université de Lille 1. Créateur du  Master II «Intelligence, Stratégie et Commerce International» (ISCI) réunissant chaque année plusieurs dizaines de nationalités, cette formation est également dispensée au Sénégal, au Maroc et au Cameroun.  Très présent sur le continent africain, la double identité professionnelle de  Franck Tognini lui permet d’animer des projets très opérationnels dans le domaine de l’insertion professionnelle des jeunes,  de l’entreprenariat, des rapprochements entreprises-Universités, de la création de clusters.
En savoir plus

Chercheur au Cirad

Emmanuel Torquebiau est chercheur au Cirad, le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement. Son expérience de chercheur et d’enseignant porte sur l’écologie forestière, l’agroforesterie, la biodiversité et l’approche paysage, depuis 1980. Il a été en poste en Indonésie, au Kenya et en Afrique du Sud et a travaillé dans de nombreux autres pays tropicaux. Il est actuellement chargé de mission changement climatique au Cirad à Montpellier, France. Il est titulaire d’un doctorat en écologie de l’Université de Toulouse, France.
En savoir plus

co-animateur du Network for Applied Research on Mining, Oil and Gas Activities

Geert van Vliet (1954), a obtenu un Master en sciences économiques à  l’Université Libre d’Amsterdam et présenté sa thèse doctorale  à l’Université de Paris I (1997, sous la direction de René Passet).  Ex-fonctionnaire de la Banque Interaméricaine de Développement (IADB) et de la coopération néerlandaise (DGIS). Spécialisé dans le domaine de la gouvernance publique et d’entreprise, M. van Vliet est chercheur au Cirad depuis 2002. Ses recherches au sein de l’UMR Artdev portent sur le rôle des rentes (générées par les activités extractives mais aussi par l’aide internationale) et leurs effets dans les situations caractérisées par la basse-gouvernabilité. Il est co-animateur du Network for Applied Research on Mining, Oil and Gas Activities (NARMA).

0 article(s)

En savoir plus

Économiste auprès du Centre de développement de l’OCDE

Juan Vazquez Zamora occupe le poste d’Économiste au sein du Département de l’Amérique Latine et des Caraïbes du Centre de développement de l'OCDE. Il participe à l’équipe qui rédige chaque année un rapport phare, « Perspectives économiques en Amérique latine », et fait des travaux sur diverses  thématiques qui ont un impact sur la région : les inégalités, l’éducation, les compétences, le marché de l’emploi…. Auparavant, il a travaillé auprès de diverses organisations, telles que la Banque interaméricaine de développement (BID), la Commission européenne (EC), et la Banque d’Espagne. Il est titulaire d’un Masters en Développement international de l’Universidad Complutense de Madrid, et d’un Masters en Études économiques européennes du Collège d’Europe, en Belgique.
En savoir plus

directeur du Département des politiques opérationnelles de la BaD

Economiste du développement, je travaille sur les questions d'actualités des pays africains. Je suis actuellement directeur du Département des politiques opérationnelles de la Banque africaine de Développement.
En savoir plus

Economiste à l’AFD

Clémence Vergne est titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’Université d’Auvergne (CERDI). Dans sa thèse, elle a adopté une démarche pluridisciplinaire associant l’économie et la science politique afin d’approfondir la compréhension des questions touchant à l’économie politique du développement. Ses travaux de recherche ont notamment porté sur les cycles politico-économiques, l’influence des médias sur la participation électorale et l’effet de l’aide au développement sur la probabilité de réélection des gouvernements dans les pays en développement. Biographie détaillée Avant son arrivée à l’AFD, elle a travaillé pendant trois ans à la Banque mondiale. Après avoir effectué un stage au département de la recherche, elle a été économiste au sein des régions MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) et Afrique de la Banque mondiale. Elle a notamment participé à des projets et à des travaux d’analyse sur les finances publiques, l’économie politique des réformes et la gouvernance. Elle a rejoint la division Analyse Macroéconomique et Risque-Pays de l’Agence Française de Développement en juillet 2012 pour contribuer à l’analyse des vulnérabilités économiques et financières des pays d’intervention de l’AFD et développer un cadre analytique permettant d’évaluer le risque sociopolitique.
En savoir plus

président du Comité des solidarités internationales de la Fondation de France

Jean-Bernard Véron est actuellement président du Comité des solidarités internationales de la Fondation de France et rédacteur en chef de la revue Afrique Contemporaine. Il a réalisé la majorité de sa carrière professionnelle à l'Agence Française de Développement, où il a occupé les postes de : •    chargé de mission à l’agence de Brazzaville •    chargé de mission à la division des Etudes économiques •    chargé de mission géographique Mali, Burkina Faso, Guinée •    chargé de mission géographique Madagascar, Somalie, Djibouti •    chargé de mission à la division des Etudes macro-économiques •    responsable de la division des Etudes macro-économiques •    responsable de la division Développement agricole et rurale pour l’Afrique centrale, orientale et méridionale •    directeur du département Asie, Caraïbes, Pacifique •    responsable de la cellule Prévention des crises et Sortie de conflits Jean-Bernard Véron est diplômé de l'Institut des Sciences politiques de Paris (section Relations Internationales), titulaire d'un DEA d'économie et d'un DEA de sciences politiques et de licences en Histoire, Géographie, Anthropologie et Littérature américaine.
En savoir plus

délégué général du CFSI

Jean-Louis Vielajus, 63 ans, est délégué général du Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI), ONG qui regroupe 24 organisations françaises engagées dans la solidarité internationale. Depuis 2009, il assure la présidence de la coordination des ONG françaises d’urgence et de développement (Coordination Sud). Il a contribué à la création du F3E (1994) et assuré en 1995-96 le secrétariat général de la Commission coopération développement, instance interministérielle de concertation avec les ONG françaises. Économiste et statisticien de formation, il a acquis une expérience de développement forgée au sein de plusieurs organisations françaises de solidarité internationale françaises (Cimade, GRET, CFSI). Ceci l’a conduit à monter, suivre ou évaluer de nombreux programmes d’appui au développement en Afrique, Asie et Europe de l’Est (notamment agriculture, alimentation, micro crédit, artisanat et petite entreprise), en accordant une attention particulière à la participation des acteurs locaux dès la conception de ces programmes. Jean-Louis Vielajus a enseigné en 2005/2007 comme maître de conférences à Sciences Po Paris (master carrières internationales / conférence sur les pratiques, acteurs et politiques du développement).
En savoir plus

Chercheur associé à l'IFRI

Ancien élève de l'Ecole Nationale d'Administration et titulaire d'un DEA de science politique à la Sorbonne, il a travaillé pour le Quai d'Orsay et la Commission européenne en Afrique. Il a travaille dans plusieurs pays post-conflit (Timor oriental, Republique democratique du Congo, Centrafrique, etc.) et a notamment ouvert le bureau de l'UE pour aider a la reconstruction de l'Ituri, dans l'Est de la RDC pendant la guerre (2003/2004). Ses travaux concernent l'analyse des conflits et l'economie politique des reformes de gouvernance, plus particulierement en Afrique centrale. Il est actuellement directeur pour l'Afrique centrale pour le think tank International Crisis Group.
En savoir plus

Directeur du programme Gouvernance à l’Iddri

Tancrède Voituriez, chercheur au Cirad et directeur du programme Gouvernance à l’Iddri. Ses recherches portent sur les effets du commerce international sur l’innovation « verte » et sur les obstacles à la mise en œuvre des politiques de développement durable. Il a coordonné des projets de recherche pour la Commission Européenne, le Parlement Européen, le China Council for International Cooperation on Environment, la Fondation Bill and Melinda Gates, l’Ademe, notamment. Il enseigne à Sciences Po depuis 2005.
En savoir plus

référente technique Gestion des risques de catastrophes à Handicap International

Titulaire d’un master de Sciences Politiques en Coopération Internationale à la Sorbonne, Véronique Walbaum s’est spécialisée rapidement dans le domaine de la Gestion des Risques de Catastrophes. Elle est notamment l’auteur d’un mémoire intitulé «  Prévention des Risques de Catastrophes naturelles : un défi pour les acteurs du développement et de l’humanitaire ». Elle a ensuite travaillé 6 ans au sein du mouvement international de la Croix Rouge dans différents zones et sur différents projets opérationnel de Réduction des Risques de Catastrophes (tsunami, inondations, cyclones, risque volcanique) avant de rejoindre Handicap International, en tant que référente technique sur cette thématique de Gestion des risques de catastrophes inclusive. Elle porte donc désormais fortement les messages de l’institution sur l’ensemble des zones d’intervention, à savoir l’Asie, l’Afrique mais aussi l’Amérique latine afin d’encourager l’inclusion des personnes handicapées au sein de ses projets et de l’ensemble des acteurs de ce secteur.
En savoir plus

Première Vice-présidente de la Commission européenne responsable de la Stratégie de Communication et des Relations Institutionnelle

Margot Wallström est une femme politique suédoise appartenant au Parti social-démocrate. Elle a été commissaire européenne de 1999 à 2010 dans la commission Prodi, puis dans la première commission Barroso. Depuis 2010, elle est représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU sur la violence sexuelle touchant les femmes et les filles dans les conflits armés.
En savoir plus

Sociologue de renom

Jean-Pierre Worms, sociologue de renom, a aussi bien travaillé sur le “capital social”, les bassins d’emplois que sur les préfets et la démocratie locale. Homme d’analyse, il a souvent quitté les bureaux du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) pour aller sur le terrain dans un rôle d’acteur. Cet ancien député socialiste de Saône-et-Loire (1981-1993), proche de Michel Rocard, est aussi l’un des fondateurs, en 1980, du réseau d’associations Initiatives France. Cette plateforme d’initiatives locales accorde des prêts à des créateurs ou repreneurs d’entreprises dans les territoires les plus fragilisés, du point de vue économique.
En savoir plus