novembre 2014

Climat

13
nov.

Chine efficacité energétique2

Chine : une transition énergétique sobre en carbone ?

de 17h30 à 19h00
à l'Agence Française de Développement
animée par Anne-Cécile Bras
journaliste à RFI

L’économie chinoise est aujourd’hui fortement carbonée. La Chine est le premier émetteur d’émissions de gaz à effet de serre (GES) sur la planète et représentait 28% des émissions mondiales en 2013. Désormais, les émissions par habitant ont dépassé celles de l’Union européenne. La Chine est aussi le premier producteur et consommateur de charbon dans le monde. Son mix énergétique est principalement composé de charbon….

En savoir plus
Eau et assainissement

6
nov.

Ressources

L’accès universel à l’eau et à l’énergie : un enjeu clé de l’agenda post 2015

Les matinales de (Re)sources
de 08h30 à 10h00
au Collège des Bernardins

Les objectifs du Développement durable qui succèderont en 2015 aux objectifs du Millénaire seront-ils suffisamment ambitieux et réalistes ?
Dans quelles conditions rendre possible un accès universel à l’eau et à l’énergie dans les pays en développement face aux menaces telles que l’urbanisation, la démographie et le climat ?

En savoir plus

octobre 2014

Coopération décentralisée

7
oct.

Copyright : Willy Stéphane Awaho

Les nouvelles formes de coopération décentralisée : quelles ambitions avec quels moyens ?

10h00 à 12h00
au Parlement européen
à Bruxelles
Emmanuelle Bastide
journaliste à RFI

L’action internationale des collectivités connait aujourd’hui des transformations importantes. De nouvelles formes de projets, dans lesquels la dimension économique s’affirme, émergent progressivement. Sans remettre en cause les objectifs de solidarité, ces projets ambitionnent de créer des partenariats économiques contribuant au développement des deux territoires, c’est-à-dire du Sud comme du Nord.

En savoir plus

septembre 2014

Protection sociale

25
sept.

id4d COLOMBIE Medellin Benjamin PETIT

Les réformes de protection sociale en Amérique latine : quel rôle pour la France ?

de 17h30 à 19h00
à l'Agence Française de Développement
Animée par
Claire Hédon
journaliste à RFI

La protection sociale est désormais perçue comme un handicap pour la compétitivité des économies européennes : on dit qu’elle induit une augmentation du coût du travail, qu’elle est à l’origine des délocalisations vers des pays où les systèmes de protection sociale n’existent pas, qu’elle ralentit la croissance et qu’elle contribue au creusement des déficits publics. Doit-on alors, pour rester compétitif, renoncer à nos mécanismes de protection sociale ?

En savoir plus
Climat

9
sept.

Copyright Nyanda James Keogh

Financer l’agenda climat : comment mobiliser les ressources nécessaires ?

de 11h30 à 13h00
Au Forum Mondial Convergences
Paris
animée par
Anne-Cécile Bras
journaliste à RFI.

Un nombre croissant d’acteurs financiers, publics comme privés, nationaux comme internationaux, se mobilise aujourd’hui pour financer la lutte contre le changement climatique, soutenir les politiques de réduction de gaz à effet de serre et d’adaptation aux effets du dérèglement climatique, et financer les investissements correspondants.

En savoir plus
Coopération internationale

8 > 10
sept.

logo_convergences

7 ème Forum Mondial Convergences

Depuis son lancement en 2008, le Forum Mondial Convergences est devenu l’événement incontournable de tous les professionnels pour échanger sur les solutions innovantes de lutte contre la pauvreté et la précarité dans le monde. Il propose aux experts et décideurs internationaux un espace d’apprentissage, de rencontre et d’échange de haut niveau pour construire ensemble les réponses aux défis sociaux et environnementaux qui touchent les pays du Nord et du Sud. La septième édition du Forum Mondial Convergences proposera trois journées d’échange et de réflexion autour de la thématique « Objectif 2030 : co-construire le monde de demain » organisé en 3 piliers thématiques.

En savoir plus

Plus d'évènements

juin 2014

Climat

19
juin

REUNION ENOVPARK

La transition écologique : comment l’initier (enfin) ?

de 17h30 à 19h00
à l'Agence Française de Développement
Paris
animée par
Anne-Cécile Bras
journaliste à RFI.

La transition écologique de nos sociétés, au Nord comme au Sud, est un des principaux enjeux du 21ème siècle. Bien que ce message soit largement répété et que les réflexions autour de cette transition foisonnent, en particulier dans le cadre des négociations internationales (agenda post 2015, négociations climat etc.), son démarrage reste balbutiant. De nombreuses solutions émergent « sur le papier » ou sont expérimentées dans le cadre de projets pilotes, mais leur mise en œuvre concrète ou leur généralisation reste problématique.

En savoir plus

avril 2014

Démographie

1
avr.

Ecole en République du Congo
Copyright: Joseph Moura

Afrique 2050 : agir sur ses évolutions démographiques ?

de 17h00 à 19h00 à l'Agence Française de Développement
animée par
Claire Hédon
journaliste à RFI

La plupart des pays africains, en particulier d’Afrique subsaharienne, doivent aujourd’hui faire face à un défi majeur : gérer l’héritage démographique. Offrir des opportunités d’emploi et d’insertion à une jeunesse qui représente déjà 40% de la population du continent et dont les effectifs vont nécessairement augmenter est un enjeu primordial.

En savoir plus

mars 2014

Économie

6
mar.

Sumitra dirige la réunion de son groupe. Les femmes mettent des quantités de riz en commun pour générer de l'épargne.
© Cyril le Tourneur d'Ison

L’autonomisation économique des femmes : quels impacts sur les inégalités femmes-hommes ?

de 17h00 à 19h00
à l'Agence Française de Développement
Paris 12ème
animée par Anasthasie Tudieshe
journaliste

« Dans les mondes du travail – et ils sont divers – les femmes sont partout, l’égalité nulle part. Or pour comprendre le statut social, la place des hommes et des femmes dans la société, le travail reste une grille de lecture essentielle »
Margaret Maruani, directrice de l’ouvrage travail et genre dans le monde (L’état des savoirs, La Découverte, 2013)

 

A travers le monde, les femmes contribuent de manière significative à la survie économique de leur communauté et à la croissance de leur pays en accomplissant un large éventail d’emplois et d’activités dans des secteurs peu valorisés (travaux domestiques, économie informelle…). Alors que les femmes effectuent 66% du travail mondial et produisent 50% de la nourriture mondiale, elles ne perçoivent que 10% des revenus. Elles représentent 70% des plus pauvres du monde. Généralement privées d’un accès au patrimoine, au capital et à toute forme d’assurance sociale, les femmes et les filles font face à une vulnérabilité économique chronique. Elles représentent 70% du 1,3 milliard de personnes qui vivent avec moins de 1 dollar par jour

Comment favoriser l’autonomisation économique des femmes ? Quel est alors l’impact social de cette autonomisation ? Exerce-t-elle une influence sur leur pouvoir de décision ? Permet-elle de rééquilibrer les relations entre les hommes et les femmes ?

En savoir plus

Plus d'évènements

février 2014

Agriculture et foncier

13
fév.

Agriculteurs à Madagascar

Agriculteur, un métier d’avenir : à quelles conditions ?

de 17h00 à 19h00
au bâtiment Mistral
3 place Louis Armand
Paris
animée par
Antoine De Ravignan
journaliste à Alternatives Internationales

Les agricultures familiales sont le premier employeur mondial : les 500 millions d’exploitations représentent 40% de la population active de la planète et fournissent 80% de la production agricole. Pour répondre aux enjeux de sécurité alimentaire des futurs 9 milliards de terriens et s’adapter au changement climatique, les exploitations agricoles devront accélérer leur processus d’évolution et adopter de nouvelles trajectoires de développement. Favoriser le développement de l’agriculture, c’est aussi offrir des opportunités d’emplois aux millions de jeunes ruraux dans les pays en développement (PED).

En France, la majorité des agriculteurs a choisi ce métier, a été formé et est conseillé pour l’exercer.
La situation actuelle dans les pays du Sud est très différente : être agriculteur est souvent un « non choix ». Le métier n’est pas toujours reconnu comme tel, c’est-à-dire une profession nécessitant des connaissances et savoir-faire spécifiques et surtout des conditions d’exercice sécurisées (notamment par rapport au principal facteur de production : la terre).

Le modèle d’évolution des agricultures européennes est-il reproductible ? Quelles sont les voies de modernisation de l’agriculture et de convergence de revenu villes / campagnes dans les PED ? Quelles sont les conditions à remplir pour que l’agriculture soit un véritable métier d’avenir ?

En savoir plus
Emploi

12
fév.

emploimed1

Créer de l’emploi en Méditerranée : quels secteurs privilégier ?

de 10h00 à 12h00
au Parlement européen
Bruxelles.
animée par
Claire Hédon
journaliste à RFI

La croissance économique, pourtant forte au cours des années 2000, n’a pas été en mesure de créer suffisamment d’emplois pour absorber les arrivées massives de jeunes diplômés sur le marché du travail. Selon la Banque mondiale (2013), le taux de chômage y est plus élevé que dans d’autres régions, touchant massivement les jeunes et les femmes. Ainsi, 19% des jeunes sont au chômage au Maroc, 25% en Egypte et 42% en Tunisie. Le manque d’opportunités professionnelles a largement contribué aux demandes de changements politiques et économiques dans les pays méditerranéens. Trois ans après le début des révolutions arabes, la situation de l’emploi ne s’est pas améliorée.

De nombreux travaux ont cherché à expliquer l’incapacité de la croissance à générer de l’emploi. Plusieurs facteurs socioéconomiques spécifiques aux pays méditerranéens : parmi eux, les spécificités démographiques de la région,  la faible incidence de la politique d’éducation sur la croissance, l’inadéquation entre offre et demande d’emplois ou encore le poids du système de privilèges sur la performance des entreprises. D’autres facteurs relatifs à la structure productive de ces économies sont pourtant tout aussi importants pour comprendre le lien entre croissance et emploi, comme l’incidence sur la croissance de la spécialisation sectorielle et des gains de productivité du travail ou encore la capacité de ces économies à innover et à créer de nouvelles lignes de production.

Quels secteurs privilégier pour favoriser une croissance créatrice d’emplois ? Comment façonner la spécialisation pour stimuler l’emploi et l’innovation ? Dans quelle mesure la formation professionnelle peut-elle répondre aux enjeux d’une croissance créatrice d’emploi ?

En savoir plus
Innovation et technologies

7
fév.

INDE_AFD_Jean-Pierre_Barral

Comment orienter le Système indien d’innovation vers le développement durable ?

de 11h45 à 13h45
14ème Delhi Sustainable Development Summit
New Delhi.
animée par
Urmi Goswami
journaliste à Economic Times

L’Inde a effectué une avancée spectaculaire dans le domaine de l’innovation, qui relève de l’économie globalisée. Ces dernières années, l’innovation était à l’honneur dans ce pays : annonce d’une décennie consacrée à l’innovation (de 2010 à 2020), mise en œuvre d’une nouvelle politique pour la science, les technologies et l’innovation en 2013, des budgets consacrés aux sciences et aux technologies portés à 28 milliards de dollars US dans le cadre du 12e Plan quinquennal, création de 50 centres d’excellence…

Cependant, le pays doit relever nombre de défis parmi desquels : (1) une forte concentration sectorielle et géographique de l’innovation, qui exclut certaines zones géographiques et secteurs importants – notamment dans les régions rurales et le secteur agricole ; (2) une politique publique d’innovation qui, comme dans la plupart des pays du BRICS, tend à favoriser en premier lieu les entreprises transnationales – qui recourent à l’externalisation, mais investissent en fait peu dans le système local d’innovation et n’offrent que des retombées limitées sur les industries locales ; (3) des politiques publiques qui se focalisent à outrance sur la recherche et le développement (notamment par le biais d’une fiscalité très allégée) plutôt que sur « l’écosystème de l’innovation » pris dans son ensemble ; (4) un système d’innovation qui n’a pas encore pris le virage du développement durable. Par ailleurs, en dépit de son Plan climat national ambitieux et du fort développement des énergies renouvelables, la dépendance énergétique de l’Inde au charbon va continuer de croître jusqu’en 2030.

Comment le Système indien d’innovation peut-il se convertir au développement durable ? Quelles incitations faudrait-il proposer aux entrepreneurs pour les décider à investir dans des domaines qui permettraient de relever le défi de « l’alimentation, l’énergie et l’eau pour tous » ? L’innovation verte peut-elle devenir un modèle de développement pour l’Inde ?

En savoir plus

janvier 2014

Climat

28
jan.

Santo Domingo Sabio_10

Social / Climat : les villes peuvent-elles choisir ?

de 17h00 à 19h00
à l'Agence Française de Développement
animée par
Emmanuelle Bastide
journaliste à RFI

Lieu de concentration de la moitié de la population mondiale et de l’essentiel des activités économiques, les villes sont fortement consommatrices d’énergie et émettrices d’émissions de gaz à effet de serre. Si, aujourd’hui, l’importance d’un développement urbain respectueux de l’environnement est largement admise par les responsables locaux, la prise en compte des enjeux climat  par les collectivités locales reste un défi.

Or, elles sont de plus en plus reconnues comme des acteurs pouvant apporter des solutions d’atténuation ou d’adaptation  à une échelle locale (plus) maitrisable et opérationnelle : ces réponses répondent aux problématiques de vulnérabilité des villes au changement climatique et à la localisation dans leurs aires urbaines de nombreuses activités génératrices de GES. Néanmoins, les responsables politiques locaux des pays en développement perçoivent souvent les enjeux liés au climat comme secondaires par rapport aux enjeux de développement socio-économique de leur territoire.

Comment concilier résilience urbaine, sobriété de la ville, et lutte contre la pauvreté ? Comment établir une stratégie climat locale qui prennent en compte les enjeux sociaux, tels que le développement des quartiers informels ou défavorisés? A l’inverse, quels outils peuvent être utilisés afin d’intégrer les enjeux climatiques dans les stratégies de développement urbain ? Enfin, en évitant les dérives d’une stratégie climat techniciste et systématique, comment intégrer la notion de développement différencié selon les quartiers et d’exemplarité des populations les plus aisées ?

En savoir plus

novembre 2013

Développement humain

19
nov.

Cambodge, projet textile Sky - Eric Beugnot, AFD

Peut-on concilier croissance et travail décent ?

de 17h00 à 19h00
à l'Agence Française de Développement
Animée par David Eloy
rédacteur en chef d'Altermondes

Le 24 avril 2013, l’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza au Bangladesh cause la mort de 1130 personnes, essentiellement des ouvrières textiles travaillant dans des ateliers qui alimentent le marché européen. Ce drame met au cœur de l’actualité la question des conditions de travail qui  s’exercent dans certains pays en développement et les effets d’une mondialisation dérégulée. Il interroge aussi sur la césure croissante entre travailleurs du Nord et du Sud, la crise et la recherche de main d’œuvre à moindre coût  ayant tendance, via les délocalisations, à créer des ressentis de concurrence entre salariés des deux hémisphères. Dans ce contexte, comment concilier croissance économique et travail décent ? Quels rôles les syndicats peuvent-ils jouer ici et là bas ? Comment impliquer les consommateurs ? Quelles responsabilités pour les entreprises ? Quel plaidoyer des ONG pour une plus grande régulation de l’Etat sur ces questions ?

En savoir plus

Plus d'évènements

octobre 2013

Agriculture et foncier

24
oct.

Photo de Jean-Bernard Véron

Comment favoriser le développement et la sécurité des espaces saharo-sahéliens ?

de 16h00 à 19h00
à l'Agence Française de Développement
animée par
Thomas Hofnung
journaliste à Libération

Facteur de stabilité à court terme, les interventions d’urgence – militaires et civiles – ne permettront pas d’empêcher la criminalité et le terrorisme de s’ancrer durablement dans la zone sahélienne. Des projets de développement de long terme doivent être élaborés. Grand carrefour des échanges entre l’Europe et l’Afrique avant la période coloniale, cette zone a été progressivement délaissée sur les plans politique, social et économique. Cette marginalisation, combinée à une succession de crises climatiques, explique largement les troubles actuels.  Comment favoriser la relance de l’économie sahélienne ? Quels sont les secteurs économiques à privilégier ? Dans quelle mesure  l’élevage mobile peut-il être facteur de croissance économique, d’aménagement du territoire et de sécurisation de la région ? Quel lien entre relance économique et sécurisation de la zone ?

En savoir plus
Agriculture et foncier

3
oct.

Nils Devernois, AFD

L’agroécologie peut-elle répondre aux défis des agricultures du Sud ?

de 17h00 à 19h00
à l'Agence Française de Développement
animée par
Vincent David
fondateur de Relations d'utilité publique

Sécurité alimentaire d’une population en croissance et crise écologique sont deux défis auxquels est confrontée l’agriculture du XXIe siècle. L’agroécologie offre des solutions pour faire face à ces deux défis selon le récent rapport de Coordination Sud intitulé « Répondre aux défis du XXIe siècle avec l’agroécologie : pourquoi et comment ? » et le rapport préparé par Marion Guillou pour le Ministre de l’Agriculture « Le projet agroécologique : Vers des agricultures doublement performantes pour concilier compétitivité et respect de l’environnement ». Qu’est-ce que l’agroécologie ? Quelles conditions sont nécessaires pour favoriser son développement ? Comment accompagner les Etats et les acteurs économiques cherchant à développer l’agroécologie ? Peut-on prétendre nourrir durablement la population mondiale en expansion avec l’agroécologie ?

En savoir plus

septembre 2013

Climat

27
sept.

Guillaume Chiron, AFD

Une stratégie climat : une opportunité pour réduire les inégalités sociales ?

de 11h00 à 12h30
au Sommet mondial de la ville durable
ECOCITY, Nantes
animée par
Emmanuelle Bastide
journaliste à RFI

Les responsables politiques locaux du Sud perçoivent parfois les enjeux liés au climat comme secondaires par rapport aux enjeux de développement socio-économique. Même lorsqu’ils sont convaincus de l’intérêt d’une stratégie climat locale, ils redoutent l’acceptabilité d’une telle stratégie, notamment par la population en situation de précarité sociale. Les enjeux climatiques et sociaux sont-ils vraiment distincts ? Peut-on établir une stratégie climat locale sans prise en compte des enjeux sociaux, tels que l’intégration des quartiers informels ou défavorisés? A l’inverse, une stratégie de développement urbain peut-elle ignorer les enjeux climatiques ? Peut-on concilier résilience urbaine, sobriété de la ville, et lutte contre la pauvreté ?

En savoir plus