Agenda

Les rencontres (séminaires, colloques, atelier de réflexion, conférences-débat…) des acteurs du développement à ne pas manquer !

Voir les mois précédents

février 2016

Efficacité de l'aide

4
fév.

7260921726_173581bcf9_o 2000

Comment renforcer les acteurs porteurs de changement ?

de 17h30 à 19h30
au bâtiment MISTRAL , 3 place Louis Armand, Paris 12
Animée par Sandrine Mercier, journaliste

Les projets de développement sont souvent loin d’atteindre l’ensemble des objectifs de départ, et leurs effets à long terme, après projet, sont souvent sujets à caution. L’un des principaux facteurs limitant leur efficacité est l’insuffisante prise en compte du contexte local, des acteurs, de leurs valeurs, de leurs aspirations véritables, de leur volonté et de leurs capacités à les atteindre.

La mise en œuvre de projets de développement est confrontée à des injonctions contradictoires : d’une part, la nécessité d’agir vite et celle d’appréhender soigneusement le contexte, les acteurs en présence, les déterminants du changement, etc. ;  d’autre part, l’exigence de renforcer les capacités des acteurs à long terme, d’accompagner des processus endogènes et pérennes, et celle d’afficher des résultats rapides.

La période actuelle voit donc – y compris au sein de l’AFD – une prise de conscience de la nécessité de faire évoluer la manière de « penser » le renforcement des capacités. L’objectif, au-delà du renforcement des individus (notamment par la formation) et des organisations (notamment par l’assistance technique), est de renforcer la capacité d’une société à gérer ses propres affaires.

Cette démarche, si elle est pleinement mise en œuvre, s’apparente à un véritable accompagnement des acteurs locaux responsables des  changements attendus d’un projet. Elle demande du temps. Elle implique souvent plusieurs acteurs, à différents échelons. Elle nécessite une écoute attentive des besoins. Et des méthodes améliorées de mise en œuvre (parcours de formation, évaluation des acquis, mises en réseau sud-sud, etc.)

Quel regard porter sur le renforcement des capacités tel qu’il a été pratiqué jusqu’à présent ? Quelle finalité poursuit-on au travers du renforcement des capacités ? Comment s’y prendre pour l’atteindre ?

En savoir plus
RSE

9
fév.

CFAO ABIDJAN

La RSE, une opportunité pour les entreprises africaines ?

de 17h30 à 19h30
à l'Agence Française de développement
organisé par PROPARCO

Longtemps perçue comme une préoccupation de pays riches ou l’apanage des multinationales, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) suscite un intérêt croissant sur le continent africain. La RSE représente en effet une opportunité : celle de servir un développement durable et inclusif. Mais aussi, pour les entreprises, un levier de performance.

En savoir plus
Crises et conflits

15
fév.

Vignette WB

“Le Bien-être des Réfugiés Syriens: Observations en Provenance de la Jordanie et du Liban”

de 9h00 à 18h00
à l'auditorium du MISTRAL, 3 place Louis Armand, Paris 12
Lancement du rapport banque mondiale / haut-commissaire des nations unies pour les réfugiés

Le rapport apporte un éclairage sur la situation socio-économique des réfugiés syriens dans les deux pays, et met en garde contre le risque pour les réfugiés de basculer dans la pauvreté.

Une solide connaissance des données de pauvreté dans les pays permet d’identifier des pistes pour transformer certains aspects de la crise en opportunités. L’expérience internationale a montré que sous certaines conditions, les réfugiés peuvent contribuer au développement des économies des pays d’accueil en devant consommateurs, travailleurs, et même investisseurs.

Cet événement réunira des représentants des pays accueillant des réfugiés syriens, des partenaires de l’aide au développement, des experts et chercheurs, ainsi que des représentants de la société civile. L’évènement comprendra une série de discussions sur:

  • Quelles connaissances et bonnes pratiques peuvent être partagées entre les pays du Moyen Orient et les pays européens ? Dans quelle mesure ces derniers peuvent bénéficier de l’expérience des pays du Mashreq qui ont porté le poids de la crise durant 4 ans ?
  • Quelles sont les prochaines étapes assurant sur le moyen terme l’existence de moyens de subsistance pour les réfugiés et d’autonomie économique à travers la création d’opportunités économiques ?
  • Quelle mobilisation des ressources et collaborations sont nécessaires afin de soutenir le bien-être des réfugiés et des communautés d’accueil?
En savoir plus
Climat

18
fév.

rencontres du développement

Énergie, Climat, Développement : quels enseignements tirer de la COP21 ?

de 18h00 à 19h30
Séminaire présidé par Gaël Giraud, Chef économiste de l'AFD
Avec Jean-Marc Jancovici, co-fondateur associé de Carbone 4

Deux mois après l’adoption par consensus de l’accord de Paris dans le cadre de la COP 21, le séminaire Energie/Climat/Développement de l’AFD, animé par Gaël Giraud son chef économiste, accueille Jean-Marc Jancovici pour prendre du recul et tirer les principaux enseignements de cet accord historique.
Les engagements pris par les pays sont-ils suffisants ?
Comment les transformer en politiques publiques et plans d’actions acceptables en termes de cout économique, social et environnemental ?
Comment faire en sorte que les 100 Mds USD/an de transferts de financements climat nord-sud aient un impact « optimal » ?
Telles sont certaines des questions qui pourront être débattues.

En savoir plus

mars 2016

Santé

3
mar.

Logo MdM Vignette

Droit à l’avortement : l’urgence d’un combat

à la Maison des Métallos, 94 Rue Jean-Pierre Timbaud , 75011 Paris
organisé par Médecins du Monde

Malgré de réels progrès réalisés en matière de santé maternelle, 47 000 femmes meurent chaque année des suites d’un avortement clandestin. C’est encore aujourd’hui l’une des principales causes de mortalité chez les femmes.

Alors que la communauté internationale salue l’adoption des objectifs du développement durable, le respect des droits sexuels et reproductifs se heurte toujours à de multiples obstacles.
L’accès aux services de planning familial, notamment à la contraception et à l’avortement, reste très limité voire inexistant dans de nombreux pays.

En 2015, Médecins du Monde et le Lasdel (laboratoire d’études et de recherches sur les dynamiques sociales et le développement local) ont conduit quatre études socio-anthropologiques au Burkina Faso, en République Démocratique du Congo, au Pérou et en Palestine (Gaza).

Ce colloque présentera les résultats de ces enquêtes et posera notamment les questions suivantes : quels sont les déterminants socioculturels et communautaires des grossesses non désirées et des avortements, en particulier chez les jeunes ? Comment se construit une sexualité sans entrave et éclairée ? Quelles sont les principales barrières à un accès universel aux droits et services de santé sexuels et reproductifs ? Quelles stratégies pour lever ces obstacles ?

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Médecins du Monde réaffirme son engagement pour la réalisation universelle des droits sexuels et reproductifs.

En savoir plus